Étienne Desmarais, président d'Ecotierra, rencontre son mentor, Pierre Roy, tous les mois pour échanger sur les réalités d'un entrepreneur et les défis auquels est confrontée une entreprise qui en est à ses premières années d'existence.

Apprendre à être un patron

Étienne Desmarais, président d'Ecotierra, rencontre son mentor, Pierre Roy, une fois par mois depuis octobre 2012. « C'est intéressant d'avoir un autre regard et d'avoir un interlocuteur qui comprend ce que l'on vit et non seulement ce que l'on dit » soutient l'entrepreneur de 35 ans.
Fondée en 2010, son entreprise développe à l'étranger des projets agroforestiers permettant à ses clients de compenser leurs émissions de gaz à effets de serre. En contrebalançant leur empreinte écologique, les clients d'Ecotierra contribuent ainsi au développement durable de pays tels que le Pérou, la Colombie et bientôt le Mexique et le Congo.
« Lorsqu'on démarre une entreprise, on rencontre plusieurs experts, mais ces intervenants, qui sont compétents en analyses financières ou dans l'élaboration de plan d'affaires, n'ont souvent jamais été entrepreneurs. Par contre, un mentor qui a démarré plusieurs entreprises comprend c'est quoi, par exemple, ne pas avoir de salaire pendant les premiers mois d'exercices. Il est la bonne personne à qui parler, car c'est beaucoup moins bénéfique de parler de ses inquiétudes à son banquier », explique en souriant M. Desmarais.
Lorsqu'il fonde son entreprise, avec sa conjointe Karina Santana, l'entrepreneur originaire de Victoriaville a une bonne expérience dans le travail coopératif et humanitaire, mais il est à ses premières armes dans le secteur privé.Textes complets dans La Tribune de lundi.
Abonnement à la version électronique: