Le Sherbrookois Alexandre Bélanger fait actuellement partie des meilleurs portiers du circuit Courteau, lui qui compte 22 victoires depuis le début de la saison.

Alexandre Bélanger au sommet

Difficile de revenir sur le plancher des vaches après avoir vécu l'ivresse d'un camp avec le Wild du Minnesota... Après un début de saison couci-couça, le Sherbrookois Alexandre Bélanger s'est cependant élevé au rang des meilleurs gardiens de la LHJMQ, lui qui protège la cage des Huskies de Rouyn-Noranda.
Avec une fiche de 22 victoires, dix revers et trois autres encaissés en bris d'égalité, l'ancien portier des Cantonniers de Magog occupe actuellement le 5e rang du circuit dans la colonne des victoires. Certains détracteurs diront qu'il a le luxe de compter sur la puissante unité offensive de son équipe, qui compte notamment en ses rangs les Marcus Power et Jean-Sébastien Dea. Une opinion que son entraîneur Gilles Bouchard rejette du revers de la main.«C'est vrai qu'Alexandre a connu un mois de septembre difficile, mais il n'est pas le premier joueur qui connaît des ennuis en revenant d'un camp chez les professionnels. Nous n'avons pas paniqué et tout est rentré dans l'ordre depuis. Il trouve toujours le moyen de faire les gros arrêts qui nous permettent d'aller chercher des victoires. C'est un joueur-clé pour notre équipe», assure-t-il.
En quête d'arguments pour convaincre le Wild qu'il a les atouts pour percer, Bélanger souhaite tout de même offrir davantage de constance dans ses performances. Sa moyenne de 3,23 buts alloués par rencontre et son taux d'efficacité de 0,880 ne le placent pas avantageusement au classement purement statistique.
«Nous avons une équipe portée sur l'offensive, mais nous travaillons beaucoup pour resserrer notre défensive en prévision des séries éliminatoires. Personnellement, j'aimerais beaucoup améliorer ma moyenne et mon taux d'efficacité, raconte l'athlète de 18 ans. Je travaille beaucoup avec notre entraîneur des gardiens (Dominic Boucher) sur des points techniques, de positionnement et sur ma vitesse.»
Aller jusqu'au bout
Le printemps dernier, à sa première année comme gardien numéro un, Bélanger a conduit les Huskies dans le carré d'as de la LHJMQ, l'équipe baisant pavillon en quatre matchs devant le rouleau compresseur que représentaient les Mooseheads de Halifax. Un accomplissement qu'il compte bien rééditer.
«Il nous a menés loin l'an passé et je suis convaincu qu'il peut le refaire, soutien Gilles Bouchard. Alexandre est tout un compétiteur. Nous savons que nous allons pouvoir compter sur lui.»
«Les nouvelles acquisitions de l'équipe à la date limite des transactions, les attaquants Francis Beauvillier et Ryan Perrny, devraient aider l'équipe à terminer la saison en force et faire un bon bout de chemin en séries, estime quant à lui le gardien sherbrookois. Nous avions déjà une bonne équipe, mais ces deux ajouts viennent combler certains manques.»
Difficile de jouer contre Sherbrooke
Les Huskies ont présenté une fiche de trois victoires et un revers dans leurs duels face au Phoenix cette saison (ils ne s'affronteront plus avant les séries). Malgré cette fiche reluisante pour la formation de Rouyn, Bélanger estime que les Sherbrookois n'ont pas à rougir.
«C'est toujours difficile d'affronter Sherbrooke. C'est une équipe qui compétitionne toujours, et ce, même devant les meilleures équipes de la ligue, indique-t-il. Ils ferment le jeu et se battent pour chaque pouce de glace. Ils vont assurément être à surveiller au cours des prochaines années.»