Alcool au volant : de quoi faire grimper les chiffres à Magog

Les événements ayant donné du travail aux policiers de Magog au cours des derniers jours font mentir les chiffres diffusés récemment concernant les arrestations pour conduite avec les facultés affaiblies en 2013 dans cette région.
L'alcool a été la cause d'arrestations effectuées en fin de semaine par la Régie de police de Memphrémagog (RPM).
En tout, six personnes ont été arrêtées pour l'alcool au volant.  Trois hommes et trois femmes, âgés entre 20 et 70 ans, pourraient faire face à des accusations criminelles comme conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool, refus de fournir des échantillons d'haleine ou avoir eu la garde et le contrôle d'un véhicule avec les capacités affaiblies.
Un seul véhicule a été saisi pour 30 jours  dans le cas du refus de fournir des échantillons d'haleine, confirme Paul Tear, porte-parole de la RPM.
Rappelons que selon le rapport des activités de la RPM, 141 conducteurs ont été interceptés en 2013 sur le territoire, soit le plus bas total depuis 2010.
 
Poudre blanche
Par ailleurs, un jeune homme de 22 ans a été arrêté dans un bar de Magog, vers 2 h 50 samedi matin. Ses conditions de remise en liberté lui interdisaient de se trouver dans un débit de boisson.
Lors de l'arrestation, les policiers ont trouvé sur lui un sachet qui contenait une poudre blanche. «L'analyse en laboratoire confirmera s'il s'agit de cocaïne, ajoute M. Tear. En attendant, il sera accusé de ne pas avoir respecté ses conditions de remise en liberté.»