Yannick Desgagnés et  Hans Pouliot-Morissette

Agression d'un homme de 83 ans: les suspects restent détenus

Hans Pouliot-Morissette et Yannick Desgagnés demeureront détenus encore quelques jours à la suite de la violente agression alléguée d'un homme de 83 ans à Sherbrooke. Les deux individus de 25 ans ont été accusés mercredi devant le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec de vol qualifié sur l'octogénaire et de recel.
Les deux individus sont soupçonnés d'avoir attaqué en plein jour un homme de 83 ans sortant du guichet automatique de la rue Bowen Sud à Sherbrooke.
La procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre s'est opposée à la remise en liberté des deux accusés.
Pouliot-Morissette a aussi été accusé pour le vol d'un guichet automatique qui aurait perpétré le 16 mars dernier à Sherbrooke. Une accusation de port de déguisement a aussi été autorisée par la poursuite.
Antécédents judiciaires
D'autres accusations pourraient être portées au cours des prochains jours dans cette affaire.
Hans Pouliot-Morissette possède des antécédents judiciaires en matière de vol qualifié.
Recherchés par le Service de police de Sherbrooke, les deux individus ont été localisés puis arrêtés par le Groupe d'intervention mardi en fin de journée.
Les deux suspects seraient des toxicomanes qui volaient pour assouvir leur dépendance aux stupéfiants.
Le dossier sera de retour au palais de justice de Sherbrooke pour l'enquête sur remise en liberté.