D'ici quelques semaines, les élèves de la troisième à la sixième année de l'école Montessori de Magog auront chacun un ordinateur portable. Sur a photo, Sylvie des Rosiers, directrice de l'école Montessori de Magog et enseignante, explique quelques notions informatiques à Félix Dorlanne et Thomas Paquette.

À chacun son ordi portable à l'école Montessori

L'utilisation des ordinateurs portables en classe semble vouloir se répandre dans la région. D'ici quelques semaines, les élèves de la troisième à la sixième année de l'école Montessori de Magog en auront chacun un dans leurs classes. L'école Vision caresse aussi un projet pour la prochaine rentrée scolaire.
À l'école Montessori, une école privée de la rue Tupper à Magog, on a suivi avec intérêt le projet mis en branle en 2003 à la Commission scolaire Eastern Townships (CSET), appelé la Stratégie d'apprentissage amélioré (SAA), et les résultats positifs d'une étude universitaire qui s'y est intéressée.
«Dans l'espoir de former les enfants pour la société de demain, on vise d'avoir un portable par enfant à partir du deuxième cycle. L'objectif, ce sont les mêmes que les résultats de recherche: maintenir un intérêt pour l'école, équiper les élèves pour la société de demain et profiter des technologies de l'information», commente Sylvie des Rosiers, directrice de l'école et enseignante.
Rappelons qu'une étude réalisée par deux chercheurs montréalais montre que l'utilisation des portables à la CSET accroît entre autres la motivation des élèves. Le professeur de l'Université de Montréal Thierry Karsenti voit aussi un lien entre l'amélioration de la réussite scolaire des élèves et l'implantation à grande échelle d'ordinateurs portables, de la cinquième année du primaire au secondaire.