475 acres de terres protégés aux abords du lac Massawippi

Près de 500 acres de terres situés sur le versant ouest du lac Massawippi, divisés en deux propriétés, seront maintenant protégés de tout développement résidentiel grâce à d'importants dons à la fiducie de conservation Massawippi.
<p>Les deux propriétés totalisent une superficie de 475 acres et se trouvent sur le versant ouest du lac. </p>
La plus grande des propriétés provient d'un don de la part de George Wardman. Celui-ci a donné 50 % de sa propriété familiale, soit quelque 420 acres. La propriété dont le flanc s'étend jusqu'au sommet et surplombe le lac est dorénavant protégée.
Ayant toujours eu à coeur la préservation de ces terres, M. Wardman a été séduit par la mission de conservation de la fiducie. « Ce don vise à honorer la mémoire de son père et de son grand-père qui ont acquis cette propriété et qui désiraient la garder naturelle », explique Margot Heyerhoff, présidente de l'organisme. Trois ans de négociation furent nécessaires afin de parvenir à cet accord.
La deuxième propriété est une parcelle riveraine de 57,5 acres qui a été achetée de la firme Administration, Consultation, Formation ACF inc. Le terrain, situé dans une zone écologiquement fragile sur la rive entre Blueberry Point et Black Point, constitue une parcelle importante des 1600 acres de terres forestières que l'on retrouve sur la rive ouest du lac.
« Le terrain, accessible par la route, avait déjà été divisé en 22 lots résidentiels. Il y avait très peu de restrictions sur la taille des bâtiments. Heureusement, nous avons réussi à l'acquérir avant qu'il y ait quoi que ce soit de bâti », se réjouit la présidente. C'est grâce à la générosité de donateurs qui ont contribué entre 50 $ à 350 000 $ que l'organisme a pu acheter ce lot.
« Il y a des places appropriées pour la construction de maisons autour du lac. Je pense par exemple à North Hatley ou Ayer's Cliff, mais le versant ouest du lac est bordé par une forêt ancienne très spéciale. On y retrouve une grande diversité d'espèces d'animaux et de flore. C'est donc très important de protéger ce territoire », soutient Mme Heyerhoff.
En plus de ces deux acquisitions, la fiducie travaille actuellement sur trois autres projets. « Nous n'avons pas fini notre travail, nous aurons d'autres annonces à faire bientôt », assure la présidente.