: La fermeté de l'autre Bernard

La réforme de la gouvernance est au maire Bernard Sévigny ce que la Charte de la laïcité est au ministre Bernard Drainville. Vous êtes les bienvenus à la consultation, en autant que vous sachiez que l'essentiel - une réduction dans ce cas à douze conseillers municipaux et quatre arrondissements - ne changera pas.
Le résumé de la Réforme Sévigny, visant à récupérer 2 millions par année, tombera dans les boîtes aux lettres des Sherbrookois cette semaine en même temps que les comptes de taxes. Question qu'on en perçoive la pertinence avant le sondage que commandera l'administration municipale.
À lire dans La Tribune de mardi.