Le Centre de valorisation de l’aliment (CVA) de l’Estrie a officiellement ouvert ses portes le 22 octobre 2019 et déjà, le propriétaire Ashley Wallis envisage un agrandissement des installations.
Le Centre de valorisation de l’aliment (CVA) de l’Estrie a officiellement ouvert ses portes le 22 octobre 2019 et déjà, le propriétaire Ashley Wallis envisage un agrandissement des installations.

Le CVA projette un agrandissement

Karine Tremblay
Karine Tremblay
La Tribune
À peine un an après l’ouverture du Centre de valorisation de l’aliment (CVA) de l’Estrie, le propriétaire, Ashley Wallis, envisage un agrandissement de la bâtisse. « On l’avait prévu au moment de faire les plans initiaux, mais on ne pensait pas aller de l’avant si vite. Sauf qu’on le voit, la demande est là, il y a un véritable engouement. Des entreprises ont déjà manifesté leur intérêt, ça nous incite à bouger plus vite que prévu. Comme on est dans un secteur d’activités qui va bien, que la santé financière est au rendez-vous et que la demande est là, on se dit : pourquoi pas? »