Techno

Huawei, dernier front dans l'offensive tous azimuts de Washington contre Pékin

WASHINGTON — L'attaque contre le géant chinois des télécoms Huawei a ouvert un nouveau front dans l'offensive tous azimuts engagée contre la Chine par les États-Unis de Donald Trump, persuadé que seul le rapport de force pourra freiner la montée en puissance de Pékin.

L'administration américaine voit la Chine comme la principale «menace à long terme» et continue de peaufiner sa stratégie pour remporter cette confrontation, dans le sillage du discours tonitruant du vice-président Mike Pence qui, avec des accents dignes de la Guerre froide, avait multiplié à l'automne les accusations contre les dirigeants chinois.

Actualités

Wiptec arrête son choix sur Montréal

L’entreprise sherbrookoise Wiptec construira un nouveau centre de préparation de commande d’un million de pieds carrés à Montréal. Ce développement demande des investissements de 150 millions de $ et créera 1000 emplois.

Du même coup Wiptec a annoncé une association avec Drakkar logistiques, une entreprise spécialisée en impartition d’opérations œuvrant principalement dans les secteurs logistique, manufacturier et numérique.

Martin Ball, président de Wiptec, avoue que la région de Montréal était toute désignée pour accueillir ce troisième centre de préparation de colis.

« On vient se battre dans la cour des grands pour pouvoir desservir la région de Montréal en livraison le jour même », explique-t-il.

Le début de la construction est prévu pour la fin 2019. Le site n’est pas encore connu.

Actualités

Kruger : une pelletée de 575 M$

SHERBROOKE — Kruger a officiellement lancé lundi le « plus gros chantier de l’histoire de Sherbrooke », selon le maire Steve Lussier. La nouvelle usine, qui utilisera la technologie de séchage à air traversant — la technologie la plus avancée du domaine du papier tissu – requiert un investissement de 575 millions de dollars. Cela créera 180 nouveaux emplois.

Le directeur général de l’usine qui démarrera sa production en 2021, Patrice Bégin, analyse qu’il s’agira d’un beau défi de trouver 180 nouveaux travailleurs. « On ne se le cache pas! On sait que la région est génératrice de bonne main-d’œuvre. Ça fait 27 ans que je travaille ici et j’ai toujours été épanoui », assure-t-il.

Affaires

Tourisme Cantons-de-l'Est : plus de 1000 postes à pourvoir

L’industrie du tourisme n’échappe pas à la pénurie de main-d’œuvre alors que Tourisme Cantons-de-l’Est cherche à pourvoir 1037 postes pour la saison estivale. Les besoins sont particulièrement criants chez les cuisiniers et les préposés à l’entretien ménager, mais les préposés à l’entretien de sentiers et des bâtiments, les préposés à la billetterie, les sauveteurs et les animateurs sont également en forte demande.

Pour l’ensemble de la province, c’est plus de 20 000 emplois qui sont actuellement disponibles dans l’industrie du tourisme.

« La demande est un peu plus grosse que les autres années, mais c’est tous les secteurs économiques qui cherchent de la main-d’œuvre, signale Francine Patenaude, directrice générale de Tourisme Cantons-de-l’Est. Le tourisme est en plein essor, on sent la croissance. La demande touristique devrait augmenter pratiquement de 50 % d’ici 2025. L’industrie se porte très bien et c’est notre plus grand défi. Il n’y a pas assez d’étudiants qui vont sortir des écoles pour pourvoir les postes. »

Francine Patenaude estime que de nombreux efforts devront être mis en place pour répondre à la demande dans les prochaines années.

« On va faire la valorisation des métiers de l’industrie, soutient-elle. Ce n’est pas juste un travail d’été, on peut en faire une profession. On va former les gestionnaires au niveau de la rétention et de la fidélisation des employés. Il y a aussi un site, monemploientourisme.com, qui recommande les gens pour trouver des emplois en tourisme. »

Les intervenants de l’industrie désirent particulièrement attirer les étudiants et les personnes retraitées. D’ailleurs, les jeunes adultes entre 15 et 24 ans ainsi que les 45 ans et plus représentent 69 % de la main-d’œuvre totale en tourisme. L’été étant la période la plus achalandée, l’industrie touristique augmente ses effectifs en moyenne de près de 10 %.

Un moteur économique

L’industrie du tourisme représente un véritable moteur économique pour le Québec avec 402 000 emplois et des recettes touristiques de près de 15,7 milliards de dollars, ce qui en fait le 5e secteur d’exportation en importance dans la province. Alors qu’un grand nombre de Québécois visitent et explorent les régions de la province (76 %), ce sont les touristes internationaux (24 %) qui génèrent plus de la moitié des recettes touristiques.

Les Cantons-de-l’Est occupent le quatrième rang des régions les plus visitées au Québec avec 9,8 millions de visiteurs et des dépenses de 905 M$ en 2017. Le tourisme compte 2112 entreprises, génère 20 000 emplois ce qui en fait le 4e employeur en importance après le commerce de détail, le secteur manufacturier et les soins de santé.

Depuis 2007, soutenue par la performance touristique des dernières années, la demande de main-d’œuvre a augmenté de 11 %.