Well inc. débattu à huis clos

Le consortium composé du Fonds immobilier de la FTQ, de SherWeb et du Groupe Custeau n’était pas à l’hôtel de ville, lundi, pour présenter la version finale de son projet immobilier visant à revitaliser la rue Wellington Sud. Les élus ont plutôt pris le temps de débattre, notamment des incitatifs pour attirer les promoteurs au centre-ville.

Rappelons que le maire Steve Lussier avait annoncé la semaine dernière qu’une présentation publique du projet final du consortium serait effectuée ce lundi. Vendredi, un communiqué annonçait toutefois le contraire, indiquant que toute la séance de travail des élus serait à huis clos.

« Il n’y aura que les conseillers. Le consortium ne sera pas là. Il a déposé ses demandes. Nous regarderons les incitatifs et il faut aussi régler la tour du QG. Les gens qui iront dans cette tour-là devraient nous expliquer pourquoi ils veulent être rassemblés ensemble. Ce n’est pas clair pour plusieurs personnes. C’est important que les conseillers comprennent tout avant de voter. Est-ce qu’on va de l’avant ou est-ce qu’on va en appel d’offres? C’est de ça qu’on discutera », a expliqué M. Lussier avant la séance.

Les questions juridiques devaient aussi être abordées, par exemple s’il est réellement possible de construire deux tours dans le périmètre du centre-ville sur les terrains de la Ville. « Dans les affaires juridiques, il n’y a rien de réglé. C’est pour ça que ça ne donne rien d’aller devant le public. Normalement, on aurait dû regarder les choses juridiques au départ et non à la fin. Je peux vous dire que ce n’est pas moi qui ai parti ce dossier-là. Je suis arrivé et c’était déjà parti, alors je vais le respecter jusqu’au 15 février comme prévu. On aurait dû régler ça au départ et je ne me gênerai pas pour le dire. »

Est-ce que la Ville ira donc nécessairement en appel d’offres? « Je n’ai jamais dit ça. D’un coup les affaires juridiques m’arrivent pour dire que ça fonctionne... Je laisse la chance au consortium de nous présenter quelque chose qui est quand même beau. Il faut laisser la chance au coureur. J’avais dit que je serais transparent. La transparence s’en vient bientôt. »

Au moment d’aller sous presse, le huis clos s’étirait depuis près de huit heures.