La Ville de Lac-Mégantic emboîte le pas à l’idée de déménager la cour de triage ferroviaire de Nantes vers son parc industriel.

Voie de contournement : Lac-Mégantic demande de déménager le triage

La Ville de Lac-Mégantic emboîte le pas à l’idée de déménager la cour de triage ferroviaire de Nantes vers son parc industriel. Cela implique de modifier le projet actuel de voie de contournement ferroviaire qui tend à garder cette infrastructure à Nantes, au haut de la côte, une situation que dénonce des citoyens ainsi que la Coalition de citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic.

Par communiqué de presse lundi, la Ville a annoncé le dépôt officiel d’une étude au bureau du ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, qui démontre la faisabilité de déménager les opérations de triage ferroviaire dans son parc industriel, au point le plus bas de la voie ferrée.

Outre la Coalition et la Ville de Lac-Mégantic, la MRC du Granit, les entreprises du parc industriel et les Municipalités de Frontenac et Nantes s’étaient toutes ralliées à ce sujet et ont formulé la demande de déménagement au ministre. L’étude avait été commandée par la Société de développement économique (SDÉG) de la MRC.

Rappelons que le ministre Garneau lui-même s’était montré ouvert, à la fin de 2018, à l’idée d’au moins analyser la possibilité de déménager la cour de triage. Le déplacement du triage au bas de la pente demeure l’option la plus logique pour éliminer la possibilité de revoir des trains à la dérive, estime-t-on.

« C’est le seul moyen de donner aux citoyens le sentiment de sécurité essentiel dans le processus de rétablissement des familles », a pour sa part expliqué la mairesse Julie Morin. Outre cet enjeu de la sécurité, plusieurs avantages ont été relevés par les partenaires du milieu, sur les plans social, économique, opérationnel et environnemental.

Il semble que le déraillement mortel de la semaine dernière, survenu en Colombie-Britannique, a fait augmenter la confiance des partenaires locaux que le ministre se montrera favorable à ce déménagement du triage dans le parc industriel.