La voiture électrique a de plus en plus la cote en Estrie, comme ailleurs dans la province, révèle l’Institut de la statistique du Québec.

Vingt fois plus de véhicules électriques qu’en 2014

En cinq ans, le nombre de voitures électriques a connu une augmentation fulgurante, parmi les plus marquées au Québec. Pas surprenant qu’on croise de plus en plus sur les routes estriennes et d’ailleurs.

Au 31 mars 2019, on avait enregistré 2365 véhicules électriques, contre 1329 l’an dernier, soit une hausse de 78 pour cent. De 2014 à 2019, la croissance a été de 2110 pour cent, si on tient compte qu’il y a cinq ans les Estriens n’avaient immatriculé que 107 véhicules.

C’est ce qu’on retient dans un bilan dressé par l’institut de la statistique du Québec et publié lundi.

Dans l’ensemble de la province, on a immatriculé au total 43 222 véhicules. La hausse est 75 pour cent par rapport à l’année précédente. En 2014, on avait enregistré moins de 3000 voitures à énergie propre. L’augmentation est donc de 1381 pour cent.

La proportion des véhicules électriques immatriculés au Québec, comparativement à l’ensemble du parc de véhicules légers qui compte plus de cinq millions de véhicules, reste marginale (moins de 1 % au 31 mars 2019). Cependant, le nombre de véhicules électriques – qu’ils soient entièrement électriques, hybrides rechargeables ou électriques à basse vitesse − ne cesse d’augmenter de façon importante, et ce, dans toutes les régions, analyse l’Institut de la statistique.

On remarque aussi que la région estrienne se démarque en ce qui concerne le nombre de véhicules électriques par rapport à la population de 15 ans et plus. On compte en moyenne 35 véhicules par 10 000 habitants au Québec, en 2018, alors que ce ratio était de 4,2 en 2014. La région de Lanaudière se démarque avec un ratio de 61,7 en 2018. Les régions de la Montérégie et de l’Estrie suivent avec respectivement 48,3 et 48,1 véhicules électriques par 10 000 habitants.

Avec 22,5 véhicules électriques par 10 000 habitants, Montréal se situe au milieu du classement. Les régions les moins peuplées sont en général celles qui présentent les plus faibles ratios, note l’Institut de la statistique.

Hybride ou électrique

Autre particularité, les automobilistes estriens ayant électrifié leurs transports se tournent de plus en plus vers les véhicules entièrement électriques. Selon le rapport, la proportion est à 54 pour cent pour par rapport à 46 pour cent pour les véhicules hybrides.

Le Québec détient une proportion plus élevée de véhicules hybrides rechargeables que de véhicules entièrement électriques. Cependant, les deux proportions tendent à se rejoindre, ajoute l’Institut de la statistique.

En effet, si la proportion était de 64 pour cent de véhicules hybrides rechargeables en 2014, elle ne représente plus que 52 pour cent de l’ensemble des immatriculations de véhicules électriques en 2019. À l’exception de Montréal, de Laval, de l’Estrie et de la Montérégie, toutes les régions présentent une préférence pour les véhicules hybrides rechargeables.

En 2019, la proportion de véhicules hybrides rechargeables la plus élevée est observée au Nord-du-Québec (84 %), sur la Côte-Nord (76 %) et en Abitibi-Témiscamingue (75 %). En Montérégie, région qui détient le plus grand nombre de véhicules électriques immatriculés, la part de véhicules hybrides rechargeables est de 49 pour cent.

Montréal et Laval présentent une répartition favorable aux véhicules entièrement électriques, soit respectivement 58 pour cent et 56 pour cent de leurs immatriculations de véhicules électriques.

On retrouve près de 250 bornes de recharge sur le territoire estrien. De ce nombre, 23 sont des bornes de 400 volts. En date du 31 mars 2019, le Québec comptait 4274 bornes de recharge accessibles au public, qu’elles soient gratuites ou payantes, dont 3874 bornes à 240 volts et 400 bornes à 400 volts.

Les régions qui disposent du plus grand nombre de bornes sont Montréal avec 1236 bornes (29 % du total provincial), la Montérégie avec 691 bornes (16 %) et la Capitale-Nationale avec 407 bornes (10 %).