« Pour les personnes vulnérables, il fallait choisir un encadrement un peu plus rigide  », a expliqué le maire Steve Lussier.

Vente de cannabis : la Ville choisit un quadrilatère

On en sait un peu plus quant à l’emplacement d’une éventuelle succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC) à Sherbrooke. Elle s’installera dans le quadrilatère formé par le boulevard Jacques-Cartier Sud et les rues Belvédère Sud, Galt Ouest et King Ouest.

« On n’a pas encore choisi l’emplacement exact, ce n’est que le quadrilatère pour le moment, précise le maire Steve Lussier. On va écouter le gouvernement et par la suite on décidera de l’emplacement. Le quadrilatère répond aux exigences du plan de déploiement de la SAQ. »

Le choix de ce quadrilatère s’est fait à la suite de plusieurs rencontres avec le Service de police, des membres du conseil municipal et le CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

« On ne voulait pas être trop près du centre-ville, admet le maire. Pour les personnes vulnérables, il fallait choisir un encadrement un peu plus rigide. Il y a plusieurs raisons qu’on pourra vous expliquer lorsqu’on aura choisi l’emplacement exact. »

Selon les règlements d’urbanisme de la Ville de Sherbrooke, la succursale de la SQDC doit être située dans une zone qui permet les usages commerciaux pour les commerces ayant un maximum de 300 mètres carrés de superficie.

Le concept d’aménagement des points de vente prévoit que la marchandise ne puisse être vue que de l’intérieur et que l’accent soit mis sur la prévention avant de pouvoir accéder aux produits. L’accès se fera par une seule entrée et seules les personnes majeures y seront admises. Les points de vente devront avoir pignon sur rue et ne pourront pas être localisés dans un centre commercial fermé.