Une «nouvelle» bibliothèque de 17 M $ à Bishop’s

Après des mois de travaux, l’Université Bishop’s a inauguré sa toute « nouvelle » bibliothèque, mardi. Ayant nécessité des investissements de 17 M $, le projet a permis de complètement rénover le bâtiment datant de 1959 et de créer un Carrefour des ressources éducatives.

« La bibliothèque originale a été construite pour 1500 étudiants. Il y a 2500 étudiants à Bishop’s et 1200 au Collège régional Champlain qui l’utilisent. Le bâtiment n’était pas assez grand. Je pense qu’il y avait trois prises où les étudiants pouvaient recharger leur téléphone intelligent ou leur ordinateur. Cétait très sombre, surtout au sous-sol. Ça a été construit à une époque où les architectes étaient moins préoccupés par le lien avec le campus », souligne le principal de Bishop’s, Michael Goldbloom.

La bibliothèque John Bassett Memorial n’a plus du tout le même air. Éric Pelletier, associé principal chez Lemay Architecture et directeur création, souligne que le modèle a complètement été transformé. Alors qu’auparavant les bibliothèques étaient principalement vues comme un endroit où dénicher des livres, celles-ci sont maintenant davantage des espaces de vie.

« La plus grande caractéristique de ce projet, c’est d’avoir réutilisé un bâtiment existant; c’est le premier grand défi (...) C’est un espace polyvalent, qui a plusieurs fonctions. Ce n’est plus une bibliothèque comme avant, c’est un espace où les étudiants viennent travailler en groupe ou individuellement, ou lire comme dans une bibliothèque classique... » commente M. Pelletier, qui a déjà travaillé sur plusieurs bibliothèques au Québec. « Le modèle évolue, il évolue grandement. Dans les villes, mais aussi dans le milieu universitaire. » Différents groupes de discussions ont été organisés afin de mener le projet, qui offre maintenant des espaces mieux éclairés et davantage ouvert sur le campus.

La cure de rajeunissement a été réalisée avec une aide financière de 14 M $ des gouvernements fédéral et provincial, de même que de nombreux donateurs qui ont contribué à hauteur de 2,5 M $. Le principal et vice-chancelier a rappelé avec fierté que les étudiants ont contribué à hauteur de 1 M $ par l’entremise d’une campagne de financement. C’est un référendum organisé par les étudiants qui avaient permis de mettre en place une cotisation expressément pour ce projet.

L’inauguration a eu lieu en grande pompe en présence du ministre responsable des Affaires autochtones Geoffrey Kelley, également député de Jacques-Cartier, et de la nouvelle bibliothécaire Catherine Lavallée-Welch.