Voici la maquette de la future microbrasserie qui s'établira à Cookshire-Eaton. Les travaux de construction doivent s'amorcer au printemps et nécessiteront un investissement de près de 3 millions $.

Une microbrasserie s'établira à Cookshire-Eaton

À compter du mois d'août prochain, Cookshire-Eaton aura désormais une microbrasserie sur son territoire. Celle-ci, dont les travaux de construction s'amorceront au printemps, nécessitera un investissement de près de 3 millions $ et elle permettra la création de six nouveaux emplois.
Ce projet a été instigué par les deux fondateurs du Boquébière de Sherbrooke, Martin St-Pierre et Sébastien Authier en compagnie de deux autres collaborateurs, soit Émilie Fontaine et un second à être nommé ultérieurement. Ceux-ci, désireux d'agrandir le Boquébière, mais limités par l'espace, ont donc décidé de se lancer dans le projet de bâtir une toute nouvelle microbrasserie sur le territoire du Haut-Saint-François. Selon Émilie Fontaine, résidente de Weedon, il s'agit d'un mariage tout naturel. « Pour nous, c'était évident qu'on voulait s'établir dans le Haut-Saint-François puisque c'est un milieu que nous aimons beaucoup. Il y a eu une très belle ouverture de la part de la ville de Cookshire-Eaton lorsque nous l'avons contacté », estime Mme Fontaine.
Étant donné que cette nouvelle microbrasserie créera pas moins de six nouveaux emplois, tout le monde semble trouver son compte dans cette aventure. « C'est devenu rapidement une association très intéressante puisque la ville était heureuse de nous accueillir et pour nous c'était un endroit très bien situé. Avec la création de nouveaux emplois, c'est un partenariat où tout le monde est gagnant », croit la collaboratrice.
Au-delà des emplois, la mise sur pied de ce nouveau moteur économique risque d'attirer les amateurs d'agrotourisme. En effet, bien que la microbrasserie soit du type industriel, il devrait y avoir une boutique où les gens pourront acheter différents produits ou encore remplir des cruchons de bière directement sur place. « On croit qu'il pourrait y avoir une offre touristique qui pourrait se développer à long terme grâce à tout ça. Pour l'instant, on pense possiblement de développer des visites de l'endroit, mais ça demeure quelque chose d'encore à développer », explique-t-elle.
Au cours de la première année d'existence, 120 000 litres de bière devraient être produits. Par la suite, puisque la bière sera distribuée à plusieurs endroits dans la province, la production augmentera graduellement. «Les investissements nécessaires permettront de construire complètement la bâtisse, mais aussi d'acheter de l'équipement de qualité qui vont nous assurer la possibilité d'augmenter notre production dans quelques années. Cependant, nous allons demeurer une petite microbrasserie par rapport à cet univers. On part lentement, mais on demeure convaincue que nous allons rapidement augmenter la production », rapporte Mme Fontaine.
La microbrasserie sera située au 225 rue Pope (route 108) à proximité de la caserne incendie. Parmi les partenaires clés qui ont contribué à ce projet, notons la ville de Cookshire-Eaton, la CLD du Haut-Saint-François, la SADC et Desjardins Entreprises-Estrie.