dans leur domaine. » Illustration(s) : Directeur des études au Cégep de Sherbrooke, Éric Gagné a annoncé que cet établissement collégial offrira une formation dans le domaine de la cybersécurité et de la sécurité intégrée. On l'aperçoit en compagnie d'André Métras, directeur général de Magog technopole, ainsi que de Benoît Gagnon, vice-président des technologies de l'information et services-conseils chez les Commissionnaires du Québec.

Une formation en cybersécurité au Cégep

MAGOG - Le Cégep de Sherbrooke annonce la création d'un programme de formation en cybersécurité et en sécurité intégrée dès l'hiver 2019. La nouvelle est accueillie avec bonheur à Magog, où une filière en sécurité se développe avec le concours de l'organisme Magog technopole.

La formation en cybersécurité et en sécurité intégrée du Cégep de Sherbrooke mènera à l'obtention d'une attestation d'études collégiales (AEC). Elle sera d'une durée de 44 semaines, mais on pourra échelonner les apprentissages sur une plus longue période si on le désire.

L'établissement scolaire ouvrira son programme autant aux personnes œuvrant déjà dans l'industrie ciblée qu'à ceux qui souhaitent effectuer leurs débuts au sein de celle-ci. On aimerait créer une cohorte d'environ 25 élèves la première année. Un stage de quelques semaines en milieu de travail sera proposé aux étudiants.

« Ce programme est novateur puisqu'il aborde toutes les facettes de la sécurité intégrée, indique le directeur des études au Cégep de Sherbrooke, Éric Gagné. Des analyses nous ont confirmé des besoins évidents pour ce type de formation ici même en région. Nous n'avons donc pas hésité à mettre en œuvre ce projet. »

Associé au projet, l'organisme Magog Technopole a décidé de rendre des locaux disponibles pour cette formation à Magog directement. Certains cours devraient donc être offerts dans cette ville.

Métras ravi

Directeur général de Magog technopole, André Métras est évidemment ravi de l'annonce effectuée par le Cégep de Sherbrooke. Il souhaitait la création de formations en lien avec le secteur de la sécurité informatique et l'établissement sherbrookois répond à l'appel lancé.

« Notre filière en sécurité a une certaine notoriété et la création de cette nouvelle AEC tend à le prouver, dit M. Métras. C'est un bel aboutissement pour nous. On désirait que ce type de programme soit créé, mais on savait que notre vision était ambitieuse alors il n'y avait rien de sûr. »

Toutes installées à Magog, les entreprises Ixtrom, Clientweb, RaySecur et SC3 automation appartiennent à la filière en sécurité qui a vu le jour dans cette ville. Le nouveau programme de formation pourrait encourager d'autres PME à se joindre à cette filière, fort prometteuse pour la communauté magogoise, dans les mois et années à venir.

Très au fait de ce qui se passe dans cette industrie, le vice-président des technologies de l'information et des services-conseils chez les Commissionnaires du Québec, Benoît Gagnon, salue également la décision du Cégep de Sherbrooke. L'organisme pour lequel il travaille a donné un coup de main au cégep au moment de l'élaboration du nouveau programme de formation.

« Il y a un besoin criant de main-d'œuvre dans le secteur concerné, soutient M. Gagnon. En fait, on parle du plein emploi pour les gens avec les compétences recherchées. Les futurs élèves de l'AEC n'auront donc pas de difficulté à se trouver un emploi dans leur domaine. »