Julia Gagnon est copropriétaire et vice-présidente opération de Attraction
Julia Gagnon est copropriétaire et vice-présidente opération de Attraction

Une Estrienne finaliste au Prix Femmes d’affaires du Québec

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
La copropriétaire de l’entreprise Attraction de Lac-Drolet est finaliste aux Prix Femmes d’affaires du Québec dans la catégorie Coup de cœur Desjardins Covid-19.

« C’est tout un honneur, lance Julia Gagnon. C’est une très belle récompense après des mois plutôt difficiles. Je tiens à souligner le travail exceptionnel de notre équipe, de nos fournisseurs et de nos partenaires financiers, car sans eux rien de cela n’aurait été possible. C’est vraiment un prix d’équipe. »

Vice-présidente opération de l’entreprise qui fabrique et décore des vêtements promotionnels, Julia Gagnon est la seule Estrienne finaliste au prestigieux concours du Réseau des femmes d’affaires du Québec qui en est à sa 20e édition.

Mme Gagnon a tenu à profiter de cette visibilité pour lancer un message en faveur de l’achat local et du pouvoir des consommateurs.

« L’achat d’un masque, d’un t-shirt ou d’un chandail en coton ouaté par des milliers de consommateurs fait travailler au Canada des tricoteurs, des teintureries, des couturiers/couturières, des opérateurs en sérigraphie, des graphistes, des chargés de comptes, etc. », rappelle-t-elle. 

« Multipliez cet exemple par des milliers de biens et de services et c’est tout un pays qui peut se développer sainement. Si vous pouvez acheter un produit fabriqué au Québec dans un commerce local, c’est extraordinaire! Si ce n’est pas possible, choisissez au minimum un produit distribué par une entreprise québécoise ou canadienne. » 

La catégorie Coup de cœur Desjardins Covid-19 s’ajoute aux autres catégories habituelles cette année pour reconnaître la manière exceptionnelle dont une entrepreneure a réinventé son entreprise durant la pandémie.

Attraction, souligne-t-on, s’est réinventée en fabriquant au Québec plus de 500 000 masques ainsi que des milliers de blouses de contagion certifiées niveau 2, en plus de redoubler d’efforts pour développer diverses plateformes et partenariats pour offrir sa marque Ethica, fabriquée au Québec, sur le web directement aux consommateurs. 

« La crise a aussi accéléré nos projets écoresponsables en cours. Le plus important consiste à revaloriser nos rebuts textiles. Durant la crise, nous avons fait l’acquisition d’un déchiqueteur, le seul à notre connaissance au Québec dans le secteur du vêtement, qui nous permettra de réduire en mousse nos retailles de tissu. Annuellement, cela représente plus de 30 000 kg de retailles de tissu que nous serons en mesure de revaloriser. En collaboration avec Coup de pouce, une entreprise de réinsertion sociale de Lac-Mégantic, nous lancerons cet automne une collection de coussins et autres produits connexes utilisant cette mousse. Il s’agira probablement des coussins les plus éthiques jamais confectionnés au Canada. » 

L’entreprise a aussi ouvert deux boutiques éphémères cet automne, la première jusqu’à la mi-décembre à son siège social de la rue du Parc à Lac-Drolet, et la seconde jusqu’à l’Action de grâce à la Maison du Granit à Lac-Drolet.

Les gagnantes dans les 11 catégories du concours seront honorées le 17 novembre lors d’un gala virtuel. 

Le jury de sélection est présidé par Françoise Bertrand, administratrice de sociétés et présidente du conseil d’administration de VIA Rail Canada.