Deux des trois associés propriétaires de l'épicerie spécialisée en bières de microbrasseries québécoises Ô Taberna, Gérald Deschênes et Yann Caron.

Une épicerie de bières de microbrasseries ouvrira enfin ses portes

MAGOG - L'épicerie spécialisée en bières de microbrasseries québécoises Ô Taberna, située à Magog, ouvrira enfin ses portes le 21 juillet, après plusieurs mois d'attente imprévue. La première date d'ouverture était fixée à la fin du mois de mai. L'obtention tardive de papiers a forcé un changement de plans.

« Il a fallu harceler la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) pour avoir un suivi de notre dossier. On n'avait pas d'accusé réception. Il nous manquait notre permis d'alcool pour ouvrir », explique la copropriétaire de Ô Taberna, Marianne Deschênes.

Mme Deschênes avait envoyé la demande de permis le 5 avril. Vers la mi-avril, la Régie avait déposé le chèque relié à l'obtention du permis mais n'a pas redonné de nouvelles. Les propriétaires ont donc appelé directement la Régie au début de juin.

« Ils nous disaient que la demande était sur la table... » Selon le guide pour remplir une demande de permis d'alcool, fourni sur le site web de la RACJ, le délai moyen de délivrance de permis est de 50 jours pour une épicerie. Le permis d'alcool pour Ô Taberna était donc très en retard.

Lorsque leur dossier a débloqué, un accusé réception leur a finalement été envoyé, avec une demande de fournir les derniers documents. Cette demande aurait dû être acheminée plus tôt. « Il fallait fournir un document de conformité à ce moment-là. C'est le dernier papier qu'il fallait fournir pour l'obtention du permis », raconte Mme Deschênes.

Ce certificat de conformité à la règlementation municipale d'urbanisme devait être rempli par la Ville de Magog. « Après l'envoi, la Ville s'est rendu compte qu'elle avait fait une erreur sur l'usage du local, donc ça a retardé encore d'un mois parce qu'il fallait que la Ville répare son erreur à l'interne. »

Ces péripéties ont non seulement fait retarder l'ouverture, mais ont aussi empêché l'équipe de se préparer convenablement. « Il nous manquait le permis pour vendre de la bière, mais aussi pour en commander. Les microbrasseries demandaient le numéro de permis et c'est normal. » Les bières sont donc arrivées au magasin plus tard que prévu.

Ô Taberna - Frigibière ouvrira finalement samedi, rue Merry Nord, près du Vieux Clocher. « Il y a des gens qui nous disent presque chaque jour qu'ils ont hâte qu'on ouvre! » D'ici la fin de l'été, les copropriétaires visent la vente de 400 produits.