La ministre Marie-Claude Bibeau et le maire Hugues Grimard ont participé à l'annonce d'investissements de 2,1 M$ destinés à la mise en place d'une usine de prétraitement des eaux usées du parc industriel ainsi qu'à des améliorations au réseau d'alimentation.

Une aide de 1,8 M$ pour le parc industriel d'Asbestos

La municipalité d'Asbestos bénéficiera d'une contribution de 1,8 M$ du gouvernement fédéral dans son projet de mise en place d'une usine de prétraitement des eaux usées de son parc industriel et d'améliorations au réseau d'alimentation en eau potable de ce secteur.
L'annonce en a été faite lundi à Asbestos par Marie-Claude Bibeau, députée de Compton-Stanstead et ministre du Développement international et de la Francophonie. « Ces améliorations permettront d'augmenter la capacité de rétention et d'attraction des entreprises et de leurs investissements. C'est une bonne nouvelle pour les entreprises présentes dans ce parc industriel et pour la municipalité, qui pourra dorénavant offrir des avantages compétitifs et durables favorisant la venue de nouveaux investisseurs. »
Le projet soutenu par l'Innitiative canadienne de diversification économique des collectivités tributaires du chrysotile comporte deux volets. Il prévoit l'installation d'une usine de prétraitement des eaux usées du secteur bioalimentaire du parc industriel et il fera augmenter la capacité du système d'aqueduc desservant l'ensemble du parc industriel. Il s'agit d'un projet de près de 2,1 M$. Les travaux prévus seront amorcés au printemps et complétés à l'automne.
Dans sa démarche de diversification économique, la Ville d'Asbestos avait décidé, il y a quelques années, de développer le créneau bioalimentaire, investissant dans son parc industriel pour l'agrandir et consacrer cet espace pour accueillir des entreprises bioalimentaires. Du nombre, on retrouve Canards du Lac Brome et la Fromagerie Latino, deux entreprises vouées à une forte croissance.
« Vouloir attirer de telles entreprises, c'est bien beau, mais encore faut-il pouvoir répondre à leurs attentes, leurs besoins souvent importants en utilisation d'eau potable, qui affectent dans bien des cas la capacité de traitement des eaux usées. Un des critères importants dans la localisation des entreprises liées à l'alimentation est la présence d'infrastructures adéquates de traitement des eaux usées et une eau potable en quantité et en pression suffisante. Avec l'annonce de ce matin, nous nous assurons d'offrir un milieu idéal pour les y accueillir, nous démarquer dans ce créneau industriel », mentionne le maire Grimard.
Asbestos concentre ses efforts sur trois créneaux de développement soient la transformation métallique, l'exploitation des ressources minières dont le magnésium et le secteur bioalimentaire. Depuis quelques années, c'est plusieurs centaines d'emplois qui ont été annoncés à Asbestos. « La ville présente maintenant une économie diversifiée. Notre ville est un milieu dynamique et prospère », insiste M. Grimard.