La Salon Priorité-Emploi aura lieu les 16 et 17 mars. L’invitation est lancée par Dany Grondin, coordonnatrice, Marie-France Bélanger, du Conseil régional des partenaires du marché du travail, et Manon Labonté, de Services Québec.

Un record de postes disponibles au Salon Priorité-Emploi

Il y a 19 ans, le Salon Priorité-Emploi Estrie avait pour but d’aider des chercheurs d’emploi à trouver du travail. Aujourd’hui l’événement vise à soutenir des entreprises éprouvant un sérieux manque de main-d’œuvre.

Les 16 et 17 mars prochains se tiendra la 19e édition du Salon Priorité-Emploi Estrie au Centre de foires de Sherbrooke. Une centaine d’entreprises de la région se donnent rendez-vous pour rencontrer les chercheurs d’emploi d’ici et d’ailleurs et offrir plus d’un millier de postes.

Le nombre d’emplois à combler sera un record, assure Marie-France Bélanger, présidente du Conseil régional des partenaires du marché du travail. L’an dernier, 2000 emplois étaient offerts.

108 stands
Il y aura 108 stands à visiter. Des entreprises, des organismes et des maisons d’enseignement ont confirmé leur présence.

« Les occasions d’emploi sont actuellement très nombreuses pour les chercheurs d’emploi en Estrie et les difficultés de recrutement, de plus en plus présentes pour les entreprises d’ici. Dans ce contexte, un lieu de rencontre et d’échanges tel le Salon Priorité-Emploi est plus pertinent que jamais, comme le prouve le nombre impressionnant d’entreprises de la région qui seront des nôtres cette année », a-t-elle mentionné en conférence de presse lundi.

« Les postes sont de plus en plus difficiles à combler. Les profils de travailleurs recherchés sont plus difficiles à trouver. Les employeurs doivent dénicher de nouvelles approches pour être plus attractifs pour garder leurs employés. »

Comme Supermétal 
La nouvelle voulant que l’entreprise sherbrookoise Supermétal qui cherche pas moins de 50 employés à recruter dans les 50 jours, rendue publique par La Tribune, n’a pas manqué d’être soulevée. La demande pour les soudeurs et les assembleurs est à son sommet. C’est sans précédent, ajoute Mme Bélanger.

« Année après année, les employeurs de la région témoignent de leur appréciation du Salon et reconnaissent l’événement comme une des façons les plus économiques et efficaces de procéder au recrutement de leur personnel », a indiqué pour sa part Manon Labonté, directrice régionale de Services Québec de l’Estrie.

« Notre organisation déploie tous les efforts nécessaires afin de répondre aux besoins des employeurs et de favoriser l’intégration et le maintien en emploi du plus grand nombre de personnes. Notre soutien à cette activité s’inscrit dans la poursuite de cet objectif. »

Encore cette année, les visiteurs auront accès à une zone bureautique pour évaluer leurs compétences dans l’utilisation de certains logiciels ainsi qu’une zone multilingue mesurant leur niveau de maîtrise du français et de l’anglais langue seconde, note Dany Grondin, coordonnatrice de Priorité-Emploi Estrie. Cela permettra aux candidats d’obtenir une attestation de compétences à ajouter au CV lorsqu’ils se présenteront au stand d’une entreprise.

Notons également le retour du populaire babillard de l’emploi, qui présentera des offres d’emploi d’entreprises de 50 employés et moins en provenance de plusieurs municipalités régionales de comté (MRC) de la région et de la ville de Sherbrooke.

Différents ateliers destinés aux chercheurs d’emploi seront offerts par des organismes en employabilité sur tout le territoire de l’Estrie au cours de la semaine précédant le Salon afin de soutenir les chercheurs d’emploi dans leur préparation, que ce soit pour revoir leur CV ou pour se préparer en vue d’une entrevue.

Pour les détails sur l’édition 2018 du Salon, on peut consulter le site www.prioriteemploi.qc.ca, la page Facebook et le cahier spécial du journal La Tribune du 9 mars.