Manon Labonté, directrice des services gouvernementaux intégrés pour Services Québec, Philippe Constancis, président de l’entreprise Mesotec, ainsi que Dany Grondin, coordonnatrice chez Priorité-Emplois Estrie, sont fiers d’offrir un premier Salon virtuel Priorité-Emploi Estrie qui s’adresse aux chercheurs d’emplois et aux entreprises qui cherchent de la main-d’oeuvre pour répondre à leurs défis de croissance.

Un premier Salon virtuel de l’emploi

Le premier Salon virtuel Priorité-Emploi Estrie se tiendra les 1er et 2 novembre prochain, alors qu’une quarantaine d’entreprises en recrutement de la région seront en ligne pour recevoir les candidatures de chercheurs d’emploi de l’Estrie et d’ailleurs. Les employeurs devraient offrir environ 1000 emplois.

Quelle est la différence entre une plateforme web traditionnelle de recherche d’emploi et ce salon de l’emploi virtuel? Il s’agit de la présence derrière l’écran du personnel des ressources humaines des entreprises qui pourront ainsi immédiatement recevoir les curriculums vitae et clavarder pour répondre aux questions des chercheurs d’emplois.

« Dans un contexte de pénurie de personnel, nous voulons favoriser l’accès à des événements d’employabilité à des entreprises d’ici, en plus de chercher à attirer chez nous des talents de l’extérieur », souligne Louise Côté, chargée de projet chez Pro-Gestion Estrie.

« Année après année, les employeurs reconnaissent le Salon Priorité-Emploi Estrie comme une des façons les plus économiques et efficaces de procéder au recrutement de leur personnel. Cette fois-ci, nous leur facilitons encore plus la tâche, puisque nous leur proposons des stands en ligne où ils pourront virtuellement rencontrer des chercheurs d’emploi de partout en utilisant une technologie qui les rapproche des bassins de main-d’œuvre disponibles », a souligné Dany Grondin, coordonnatrice de Priorité-Emploi Estrie.

Une campagne de recrutement se fera aussi au niveau national afin d’attirer de nouveaux talents dans notre région.

Le phénomène de rareté de la main-d’œuvre en Estrie est expliqué essentiellement par la baisse du bassin de personnes en âge de travailler. Les opportunités d’emploi sont de plus en plus nombreuses pour les chercheurs d’emploi et les difficultés de recrutement sont de plus en plus présentes pour les entreprises d’ici.

Tout a été pensé pour faciliter la vie des entreprises estriennes dans ce salon virtuel de l’emploi : ils n’auront qu’à déléguer des membres de leur équipe afin de pouvoir rencontrer les candidats virtuellement. Pour les entreprises, c’est encore bien moins lourd que de devoir passer plusieurs journées physiquement au Salon Priorité-Emploi.

« C’est un concept qui est aussi avantageux pour les entreprises qui sont dans des MRC à l’extérieur de Sherbrooke. Certaines personnes ne se déplacent pas nécessairement à Coaticook par exemple pour un salon de l’emploi, mais elles peuvent quand même être intéressées par des postes que leurs entreprises offrent. Grâce à cette première rencontre virtuelle, ça facilite les choses », souligne Louise Côté.

Les candidats devront prendre quelques minutes pour se créer un profil. Par la suite, ils pourront chercher les emplois par le biais de mots-clés, par type de postes ou encore en consultant la page des entreprises. Du côté des entreprises, il n’est pas trop tard pour s’ajouter au Salon virtuel Priorité-Emploi Estrie.

Le site internet est le http://prioriteemploivirtuel.com.