Marie-Claude Lemieux et Éric Graveson ouvriront un restaurant à la plage des Cantons, à Magog.

Un nouveau restaurant à la plage des Cantons

MAGOG - Prêt à relever de nouveaux défis professionnels, l'homme d'affaires Éric Graveson a mis fin aux activités de l'entreprise G-Spek, qui a déjà compté plus de 150 employés à Magog, et démarrera un restaurant en compagnie de sa conjointe, Marie-Claude Lemieux.

« G-Spek, c'est fini depuis le 1er avril dernier, révèle M. Graveson. J'ai vendu le dernier contrat de G-Spek récemment. Il y a toujours un peu de travailleurs dans l'usine qu'on occupait, mais ils travaillent désormais pour une autre entreprise. »

Lorsqu'on demande à cet entrepreneur pourquoi il a fait ce choix, il reconnaît que les « deux dernières années ont été difficiles ». Il affirme également qu'il souhaitait œuvrer dans le secteur du tourisme.

« Je suis encore jeune et j'ai le goût de vivre des expériences différentes, déclare celui qui a déjà coprésidé la Chambre de commerce et d'industrie Magog-Orford. Maintenant, j'ai plus envie de m'impliquer dans la ville de Magog d'un point de vue social. »

Un restaurant

Le restaurant qu'Éric Graveson ouvrira avec sa conjointe sera situé à la plage des Cantons, à l'intérieur des locaux qui abritaient jusqu'à récemment Le Pilsen et, précédemment, le Lady of the Lake.

« Notre resto s'appellera le Pub Le Chalet. Ce sera un endroit très convivial et familial dont le concept sera basé sur le chalet. Notre idée, c'est que tout le monde puisse profiter de la plage des Cantons, qui donne accès au lac Memphrémagog et d'où on peut admirer de superbes paysages. »

L'homme d'affaires confie que la nourriture qui sera servie au Pub Le Chalet sera plus simple et abordable que celle proposée, ces dernières années, par Le Pilsen.

« On souhaite créer quelque chose qui va être bien adapté à la clientèle de la plage des Cantons. On a l'intention de faire en sorte que la plage gagne en popularité avec le temps et se développe. On sera très ouvert à collaborer avec les gens qui organisent des événements sur place », déclare-t-il.

Un bail signé

Puisque le bâtiment qui accueillera Le Chalet appartient à la Ville de Magog, un bail de location a été signé par les deux parties. L'entente paraphée est d'une durée de deux ans, mais les restaurateurs auront l'opportunité de poursuivre trois années de plus s'ils le désirent.

« Dans les prochaines années, on fera environ 100 000 $ de travaux dans le bâtiment, indique Éric Graveson. Et il est prévu que la Ville effectue elle aussi des améliorations locatives. »

Évidemment, M. Graveson sait que des voisins de la plage des Cantons sont préoccupés par le développement du lieu. Il assure toutefois qu'il s'efforcera de conserver de bons rapports avec ceux-ci. « Je suis prêt à les rencontrer s'il le faut. »

Notons en terminant que l'homme d'affaires ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Il laisse en effet entendre qu'il dévoilera un second projet à court terme, mais affirme qu'il est trop tôt pour offrir des détails à son sujet.