Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les Fonds régionaux de solidarité FTQ Estrie (FRS) investissent 750 000 $ pour aider Steve Lalancette et Pierre-Luc Grenier à prendre les rênes de l’entreprise Egzatek.
Les Fonds régionaux de solidarité FTQ Estrie (FRS) investissent 750 000 $ pour aider Steve Lalancette et Pierre-Luc Grenier à prendre les rênes de l’entreprise Egzatek.

Un coup de pouce de 750 000 $ pour Egzatek

Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune
Article réservé aux abonnés
L’entreprise Egzatek de Sherbrooke a reçu un bon coup de main pour assurer sa relève. Les Fonds régionaux de solidarité FTQ Estrie (FRS) investissent 750 000 $ pour aider Pierre-Luc Grenier et Steve Lalancette à prendre les rênes de l’entreprise de la rue Oliva-Turgeon et lui permettre de poursuivre sa croissance, de diversifier sa clientèle à l’extérieur du Canada et de réaliser des acquisitions dans des marchés géographiques stratégiques.

Aujourd’hui âgés dans la soixantaine, Yvon Grégoire et Stéphane Gaudreault, les deux cofondateurs d’Egzatek, souhaitaient transférer l'entreprise à une relève à l’interne, tout en bénéficiant de l’apport de nouveaux investisseurs.

« L’appui des Fonds régionaux de solidarité FTQ Estrie vient consolider nos projets de croissance, alors qu’une nouvelle génération prend les commandes de l’entreprise, », souligne Steve Lalancette, président d’Egzatek. Malgré les nombreux défis qui nous attendent, nous nous sentons extrêmement privilégiés de pouvoir compter sur le soutien des cofondateurs d’Egzatek qui resteront au sein de l’organisation au cours des prochaines années. » 

« S’investir pour une meilleure société, c’est aussi faciliter le transfert de pouvoir au sein d’entreprises locales qui contribuent à la prospérité de l’économie régionale, à la création d’emplois de qualité et au rayonnement du Québec au-delà de nos frontières », ajoute Charles Lahaye, vice-président régional des FRS Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie.

L’entreprise Egzatek se spécialise de la conception sur mesure, la fabrication sur devis et le transfert et l’installation d’équipements de production.

« On fait des machines qui n’existent pas, résume M. Lalancette. Les clients viennent nous voir avec des besoins particuliers. On conçoit et on fabrique des machines. C’est le secteur avec le plus fort potentiel de croissance avec la pénurie de main-d’œuvre et le rapatriement de certaines chaînes de production en Amérique du Nord. »

Créés en 1996, les Fonds régionaux ont investi un peu plus d’un milliard de dollars dans tout près de 1400 entreprises. À travers ces investissements, ils ont appuyé près de 52 000 emplois.