Roma Fluet a rapidement grimpé les échelons à la ville de Coaticook. Entré à 24 ans en tant que greffier, il devient rapidement directeur général, poste qu’il occupera de 1972 à 2004.

Un bâtisseur de Coaticook n’est plus

Roma Fluet, qui a été directeur général de la Ville de Coaticook de 1972 à 2004, est décédé à l’âge de 71 ans. Visionnaire respecté de tous, il a profondément marqué le développement de la ville, particulièrement en ce qui a trait à la protection du patrimoine et à l’essor de la culture.

M. Fluet fait son entrée à l’hôtel de ville de Coaticook à titre de greffier à l’âge de 24 ans, après quoi il obtient rapidement le poste de directeur général. Sous sa direction, la ville connaît de profonds bouleversements. Pendant cette période, le Parc de la Gorge de Coaticook prend son essor et la construction de la plus longue passerelle piétonnière suspendue au monde voit le jour.

Protecteur du patrimoine bâti, il accompagne le conseil municipal dans l’achat du Château Norton qui devient le Musée Beaulne, de la Vieille Poste qui deviendra la bibliothèque, de la Vieille Gare ainsi que de l’église Sisco Memorial, qui deviendra le Pavillon des arts et de la culture. Avec le conseil municipal, il pilotera aussi l’achat des terrains ainsi que la création du Parc découverte nature de Baldwin.

Un homme qui a fait l’unanimité

« J’ai d’abord connu Roma en tant qu’élève lorsque j’enseignais à la polyvalente, se souvient l’ancien maire André Langevin, qui a pu compter sur la collaboration de M. Fluet pendant 26 ans. Il avait une connaissance incroyable des programmes de subventions, il nous dirigeait toujours vers les bons ministères au bon moment. »

« C’était un homme extrêmement intelligent et connaissant. C’est en grande partie grâce à lui que je n’ai jamais eu d’opposition à la mairie et qu’à notre départ, nous avons laissé une dette de 0 $ à Coaticook, confie M. Langevin. Je me faisais dire souvent par des hauts fonctionnaires que nous étions chanceux de l’avoir comme directeur général dans une aussi petite municipalité. Tout le monde le respectait, son décès marque un triste jour pour notre ville. »

« J’ai eu la chance de travailler avec lui à la ville pendant 23 ans, se rappelle Roger Garceau, trésorier durant les années Langevin-Fluet. C’était mon complice, on formait une équipe inséparable. La ville a beaucoup progressé pendant son passage. C’était un visionnaire, un homme rassembleur, qui savait écouter les gens. »

« En plus d’avoir été le premier à travailler à l’ajout de logements à loyers modiques, il a été un grand défenseur de la culture dans la région. Sans lui, je doute qu’on ait le magnifique Musée Beaulne et le Pavillon des Arts et de la Culture. Son départ est une grande perte pour la communauté coaticookoise. »

Pour sa part, l’actuel maire de Coaticook Simon Madore a déclaré que bien qu’il n’ait pas eu la chance de travailler avec M. Fluet, son œuvre rayonne toujours et continuera à rayonner longtemps. « Je sais qu’aujourd’hui encore, nous avons la chance de bénéficier des bonnes actions qu’il a faites pour notre ville. Il fera partie de l’histoire moderne de Coaticook, sans aucun doute. »