Après Montréal, Québec et Gatineau, le service de livraison alimentaire Uber Eats se tourne vers Sherbrooke.

Uber Eats va s’implanter à Sherbrooke

Après Montréal, Québec et Gatineau, le service de livraison alimentaire Uber Eats se tourne vers Sherbrooke.

Les consommateurs sherbrookois pourront avoir recours à l’application d’ici la fin du mois d’août, confirme Simon Brown, directeur d’Uber Eats au Québec.

« Depuis son lancement en avril 2017 à Montréal, Uber Eats connait une croissance importante qui l’a amené à étendre son service dans la grande région de Montréal depuis le 19 avril, puis le 12 décembre 2017 à Québec, ainsi qu’à Gatineau depuis le 28 février 2018 », commente M. Brown à La Tribune.

« Nous serons heureux de pouvoir faire profiter les Sherbrookois de ce service offert dans d’autres villes de la province. Nous voulons répondre à la demande. »

L’annonce est triple, ajoute M. Brown, car elle vise les consommateurs, mais aussi les restaurants et les gens voulant devenir livreurs.

« Nous n’avons pas de date de lancement exacte, mais ça sera avant la fin d’août, dit-il. Nous travaillons  directement avec les restaurants locaux. Nous voulons offrir une variété de repas. Avec des restaurants qui ont leur service de livraison et ceux qui n’en ont pas. »

« Les gens qui veulent devenir livreurs ont la chance de travailler quand ils veulent. Nous offrons une bonne fiabilité du service  grâce à la technologie qui est comme celle du service de covoiturage  d’Uber. »

Le prix de livraison est fixé à 4,99 $. Les prix de la nourriture doivent être les mêmes que ceux en restaurant.  On pense lancer le service à Sherbrooke avec entre de 30 à 40 restos inscrits. Le chiffre pourrait croitre, ajoute M. Brown.

Uber Eats a démarré avec 100 restaurants lors de son lancement à Montréal. Ils sont 1300 aujourd’hui.

Le service compte désormais plus de 1500 restaurants partenaires au Québec. L’entreprise réduira également ses frais d’exploitation chargés aux restaurants : ils passeront dès maintenant de 35 pour cent  à 30 pour cent. L’année dernière Uber Eats a généré  des revenus bruts de 6 milliards de dollars américains  (7,8 milliards de dollars canadiens) et sa croissance ne cesse d’augmenter, souligne-t-on.

L’application sera également lancée au cours des prochains mois à Trois-Rivières et Lévis et vise à offrir son service dans plus de 100 villes à travers le Canada au cours des prochains mois.

« Les chaînes avec livraison comme Saint-Hubert travaillent avec nous. Elles y voient une façon d’augmenter leurs ventes », explique Simon Brown.

« Notre application permet de suivre le trajet du livreur. C’est très pratique. »

Lire aussi: Uber Eats lancée à Québec

UberEATS débarque à Gatineau