Le premier ministre du Québec, François Legault
Le premier ministre du Québec, François Legault

Tarifs douaniers sur l’aluminium: Ottawa devra répliquer, estime Legault

Le premier ministre François Legault estime que le Canada devra répliquer en imposant des tarifs sur les produits américains si l’administration Trump va de l’avant avec la menace de nouveaux tarifs douaniers qui plane sur l’aluminium canadien.

François Legault a mentionné mercredi en fin d’après-midi sur Twitter avoir parlé au premier ministre Justin Trudeau pour lui faire part «des inquiétudes du Québec» dans ce dossier.

«Le Canada doit s’opposer fermement à l’imposition par les États-Unis de tarifs sur l’aluminium, et si les États-Unis vont de l’avant, le Canada doit imposer des tarifs sur des produits américains», a-t-il affirmé ensuite dans un second gazouillis.

La menace de Washington de déclencher une nouvelle guerre tarifaire avec le Canada sur les exportations d’aluminium a refait surface à la fin du mois de juin.

La nouvelle a suscité l’inquiétude de plusieurs élus et intervenants du milieu, à la veille de l’entrée en vigueur du nouvel accord de libre-échange le 1er juillet entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Le représentant américain au commerce Robert Lighthizer avait laissé planer cette menace en raison des exportations d’aluminium primaire canadien vers les États-Unis, à la suite du ralentissement de l’industrie automobile ce printemps, consommatrice d’aluminium à valeur ajoutée.

Il affirmait alors que les exportations d’aluminium dépassaient les exportations prévues dans l’entente de mai 2019 entre Washington et Ottawa. Cette entente avait permis de lever les tarifs américains de 10% alors imposés sur l’aluminium canadien.

Le lobby de l’American Primary Aluminium Association a également accentué ses pressions en faveur de l’imposition de nouveaux tarifs dans les derniers mois.

Rappelons que près de 90% de l’aluminium canadien est produit au Québec. Les deux tiers de la production québécoise d’aluminium primaire proviennent du Saguenay−Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord, selon le ministère de l’Économie du Québec.