Le Diable Vert a gagné à trois reprises des prix au niveau canadien pour ses produits touristiques.

Sutton en vedette dans le Washington Post

Une poignée d’Américains devraient converger vers Sutton, cet hiver. Du moins, c’est ce que Tourisme Cantons-de-l’Est espère à la suite du publireportage «Six charming small towns worth exploring in Québec» publié dans le prestigieux journal «Washington Post».

La ville de Sutton figure aux côtés de Baie-Saint-Paul, Kamouraska, Tadoussac, Percé et Mont-Tremblant.

Destination Canada a soumis ces six villes au journal Washington Post, qui est allé rendre visite à Tourisme Sutton cet été pour prendre des photos de ses lieux de prédilection.

« Tout le monde est super content ! C’était une surprise. Il y a tellement de choix [de destination] au Québec », constate Heidi Vanha, coordonnatrice de Tourisme Sutton.

Destination Canada fait la promotion du Canada sur les marchés étrangers parmi lesquels une dizaine de pays sont ciblés : États-Unis, France, Grande-Bretagne, Australie, Belgique, Allemagne, Inde, Chine, Corée de Sud, Japon et Mexique.

« Destination Canada vient supporter tout le travail qui a été fait en amont avec Tourisme Cantons-de-l’Est, Mont Sutton et avec la Coopération de développement économique de Sutton », relate Jean-Michel Ryan, président de Tourisme Cantons-de-l’Est.

Reconnaissance à l’étranger

Ce n’est pas la première fois que Sutton rayonne à l’étranger. Les journaux américains — dont le New York Times — et étrangers ont déjà vanté plusieurs fois la municipalité comme étant une destination de choix au Québec. « À chaque fois qu’on a une belle couverture médiatique, ça a toujours une incidence positive sur la destination choisie », souligne M. Ryan.

Des journalistes chinois sont même venus visiter la ville cette année. « Je dirais qu’il n’y a pas une année où un journaliste étranger ne passe par Sutton », mentionne Danie Béliveau, responsable des relations de presse de Tourisme Cantons-de-l’Est.

Les habitants de Washington peuvent quant à eux se rendre à Sutton en voiture, ce qui est un avantage selon elle. « Les Américains ne nous connaissent pas tant que ça. On est un peu comme une surprise, une découverte », croit Mme Béliveau.

Bien que difficile à estimer, le nombre de touristes américains et ontariens qui se rendent à Sutton semble être à la hausse, selon un bilan dressé il y a quelques semaines.

Attractions

Cette couverture médiatique à l’étranger témoigne, selon M. Ryan, du développement touristique grandissant de la petite ville de 5000 habitants — un nombre qui double en saison hivernale.

On a qu’à penser aux concepts originaux du Diable Vert, du Vélo Volant, de l’Observétoiles et du Mont Sutton qui attirent leur lot de visiteurs chaque année.

D’ailleurs, le Diable Vert a gagné à trois reprises des prix au niveau canadien pour ses produits touristiques alors que l’Observétoiles a été sélectionné pour les Grands prix du tourisme canadien la semaine dernière.

Année après année, les sous-bois du Mont Sutton sont quant à eux cités comme étant les meilleurs au Canada par Ski Canada.