Steve Lussier

Steve Lussier enchanté de son voyage en France

Le maire Steve Lussier est rentré enchanté de sa mission économique en France où il raconte avoir rencontré des entreprises intéressées à s’installer à Sherbrooke. Il a aussi visité des usines spécialisées dans la gestion des déchets.

« C’était une très belle semaine. Le but était de rencontrer des entreprises qui étaient déjà venues à Sherbrooke avec la volonté de s’y installer. C’était entre autres le cas de TERA Environnement, un laboratoire d’analyse de la qualité de l’air. Il n’y a rien de signé, mais ça m’a permis de voir leurs installations. Ils font plus de 30 000 transactions dans leur pays », explique M. Lussier.

Une démarche semblable s’est déroulée auprès d’Envisol, spécialisée dans le conseil, l’audit et l’ingénierie en sites et sols pollués et en diagnostic de pollution des sols et des nappes phréatiques.

Steve Lussier suggère un potentiel partenariat avec la municipalité de Grenoble. « Ils ont une université là-bas. Nous pourrions voir ce qu’il est possible de faire. »

Toujours à la recherche de solutions durables pour le centre de valorisation des matières résiduelles Valoris, le maire s’est rendu dans des installations semblables.

« Eux font beaucoup d’incinération. Ils font environ 40 % de valorisation, alors que nous sommes capables d’en faire beaucoup plus. Il était intéressant de voir les procédés pour ramasser les déchets. Eux ont juste deux bacs et ils font du tri optique. Ils sont aussi en avance pour la collecte du verre. »

Journées Québec à Paris

Steve Lussier n’a pas manqué de participer aux Journées Québec à Paris, qui visent à attirer la main-d’œuvre française. Plusieurs entreprises québécoises y étaient représentées. Sherbrooke Innopole y avait d’ailleurs dépêché des représentants. « J’ai même eu la chance d’échanger avec le ministre du Travail. »

Enfin, Steve Lussier a cherché à calmer les attentes sur ses relations d’affaires avec le producteur de The Voice, Mathieu Grelier. Celui-ci avait visité Sherbrooke au début du mois de mai et invité le maire à le rencontrer à nouveau lors de son passage en France. « J’étais bien content de le voir à nouveau. Nous ne nous sommes pas arrêtés sur un projet pour le moment. Le lien s’est très bien fait, mais il n’y a rien de particulier. »