SOS Odeurs et sa présidente Josée Samson ont trouvé un moyen de poursuivre leurs activités en produisant des produits pour désinfecter les mains.
SOS Odeurs et sa présidente Josée Samson ont trouvé un moyen de poursuivre leurs activités en produisant des produits pour désinfecter les mains.

SOS Odeurs joint le combat contre la COVID-19

L’entreprise sherbrookoise SOS Odeurs a obtenu une licence de mise en marché de Santé Canada d’un gel antiseptique à mains avec 70 % d’alcool qu’elle produira pour répondre à la demande élevée en ces temps de pandémie.

« En ces temps difficiles, nous devons prendre des initiatives et innover pour répondre aux besoins essentiels des autorités et de nos clients », a déclaré la présidente de SOS Odeurs, Josée Samson.

Les désinfectants seront produits à l’usine de SOS Odeurs à Sherbrooke et seront vendus à la clientèle de l’entreprise, mais aussi aux gouvernements du Québec et du Canada. Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a notamment passé une commande importante.

« La pandémie de la COVID-19 et la crise sanitaire qui en découle m’interpelle au plus haut point et je me suis personnellement engagée à faire ma part pour soutenir mes clients, nos anges-gardiens du réseau de la santé et la population dans la lutte contre la propagation du coronavirus », a ajouté Mme Samson.

Le gouvernement du Québec a reconnu la démarche de l’entreprise et l’importance de lui permettre de produire des désinfectants pour contribuer à la lutte contre la propagation du coronavirus en classant SOS Odeurs parmi les entreprises manufacturières essentielles qui peuvent maintenir leurs activités de production.

Fondée en 2014, l’entreprise du boulevard Industriel à Sherbrooke emploie entre 5 et 10 personnes et se spécialise dans la fabrication de produits neutralisant les odeurs pour les secteurs résidentiel et commercial.