Karole Forand, dg de la CDEC de Sherbrooke, Jean Bibeau, expert en validation de modèle d'affaires, Maryse Normandin-Turmel, experte en gestion de la cuisine et co-propriétaire du Café général, Isabelle Ducharme, experte en ressources humaines, Catherine Therrien, experte de l'image de marque, Martine LeHoux, directrice régionale de Femmessor Estrie, et Jacques Lacroix, expert en vente, ont annoncé le mise sur pied d'une table d'expertise pour les entrepreneures.

Six experts au service des Entreprenantes

Les entrepreneures du centre-ville auront désormais accès à une table d'expertise, une initiative de la Corporation de développement économique communautaire de Sherbrooke (CDEC) et de Femmessor Estrie lancée officiellement jeudi matin.
La table d'expertise est composée de six experts dans différents domaines qui ont accepté d'offrir gratuitement chacun cinq heures de consultation aux femmes qui ont décidé de faire des affaires au centre-ville de Sherbrooke. Chacune de ces entrepreneures aura droit à trois heures de consultation au cours de ce projet pilote de quatre mois ayant pour objectif de soutenir et stimuler l'entrepreneuriat au féminin dans ce secteur.
« C'est une solution concrète à une des problématiques identifiées lors l'enquête des Entreprenantes réalisée en 2016 auprès des entrepreneures du centre-ville », a souligné Karole Forand, directrice générale de la CDEC de Sherbrooke, précisant que le manque de ressources financières et de temps des entrepreneures étaient souvent un obstacle à la croissance de leur entreprise. D'ailleurs, les experts pourront se déplacer sur les lieux d'affaires des entrepreneures pour les conseiller bénévolement.
« On s'est inspiré du modèle de Femmessor qui a des tables d'experts à travers la province. Et on espère que ce projet pilote se prolonge après les quatre mois prévus », a noté Martine LeHoux, directrice régionale de Femmessor Estrie.
La table d'expertise est formée de France Gervais, experte en gestion de la rentabilité, Maryse Normandin-Turmel, experte en gestion de la cuisine, Jacques Lacroix, expert en vente, Catherine Therrien, experte en image de marque, Jean Bibeau, expert en validation du modèle d'affaires, et Isabelle Ducharme, experte en ressources humaines.
« Quand on se lance en affaires, on passe beaucoup d'heures dans notre commerce et on a peu de temps pour de la formation en gestion des ressources humaines par exemple », explique celle qui est à la fois entrepreneure au centre-ville et experte, Maryse Normandin-Turmel, propriétaire du Café général.
En tant qu'experte, Mme Normandin-Turmel se fera un plaisir de conseiller ses pairs en ce qui a trait à la gestion des pertes de nourriture, au calcul du prix de revient et aux habitudes de travail efficaces.
L'enseignant à l'École de gestion de l'Université de Sherbrooke Jean Bibeau croit à cette initiative « exceptionnelle ». « Pour ma part, je validerai si le modèle d'affaires des entrepreneures tient la route. C'est quoi que tu offres? À qui? En veulent-ils? Et est-ce que tu fais de l'argent avec cela? Ces questions ramènent les gens à leur raison d'être et leur rappellent pourquoi ils travaillent 90 heures par semaine. Car être entrepreneur, c'est être libre de ses choix, non pas de son temps, car on travaille davantage », résume-t-il.
Le centre-ville compte plus de 200 entrepreneures. Ces dernières occupent 38 pour cent des 580 places d'affaires privées dans le secteur.
Les entrepreneures intéressées par le projet peuvent se procurer un formulaire d'inscription auprès de la CDEC qui sera responsable du jumelage avec les experts.