La Ville de Sherbrooke accorde une aide financière équivalant à 350 000 $ à Kruger.

Sherbrooke offre une aide de 350 000 $ à Kruger

La Ville de Sherbrooke accorde une aide financière équivalant à 350 000 $ à Kruger. Il s’agit d’une aide de la même valeur que les droits de mutation (souvent appelés taxe bienvenue) que devra payer l’entreprise à la suite du changement de vocation de son usine de Brompton.

Au conseil municipal le mois dernier, les élus ont entériné cette mesure exceptionnelle demandée par l’entreprise, qui maintiendra ses 248 emplois en se concentrant sur la production de produits de papier spécialisé. Un investissement de 55 M$ est prévu dans les équipements.

Ce sont les nouvelles activités, à Sherbrooke et à Trois-Rivières, qui entraînent la création d’une nouvelle entité légale regroupant les actifs des deux usines. Le mouvement dans la structure organisationnelle entraîne l’imposition de droits de mutation de l’ordre de 325 000 à 360 000 $.

Papiers de spécialité Kruger Holding S.E.C. a donc transmis à la Ville une demande d’aide financière du même ordre que les droits de mutation en faisant valoir qu’ils pourraient avoir un impact négatif sur la faisabilité du projet. Un pouvoir spécial prévu à la Loi sur les compétences municipales permet à la Ville d’accorder une aide à une entreprise du secteur privé sans excéder 250 000 $ par année.

Selon le sommaire décisionnel de la Ville, Sherbrooke n’a jamais utilisé ce pouvoir puisqu’elle subventionne déjà les entreprises de son territoire à travers divers programmes, dont le programme de crédit de taxes. Celui-ci ne peut toutefois être envisagé avec Kruger et les besoins de l’entreprise ne cadrent avec aucun autre programme. La Ville versera donc 250 000 $ en 2017 et 100 000 $ en 2018.