Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, la directrice générale de Sherbrooke Innopole, Josée Fortin, et le président du conseil d’administration, Alexandre Nault, ont coupé un gâteau aux formes du logo de l’organisme de développement économique de la Ville pour souligner ses 10 ans d’existence.

Sherbrooke Innopole souligne ses 10 ans

Sherbrooke Innopole a souligné ses dix ans d’existence, mercredi, en dressant un bilan de ses réalisations et de ses faits saillants. Élus, partenaires et gens d’affaires s’étaient réunis à l’OTL Gouverneur pour célébrer le gain net de 169 entreprises, la création nette de 6801 postes et des investissements de plus de 1,4 G$ en machinerie, équipements, terrains, bâtiments et R&D au cours de la dernière décennie dans le secteur industriel et tertiaire-moteur sherbrookois.

« Ces données permettent d’affirmer que l’économie sherbrookoise a incontestablement réussi le virage innovant souhaité dans la foulée du sommet économique de 2007, alors que Sherbrooke aspirait à devenir une ville avec une économie à valeur ajoutée, qui miserait sur ses institutions d’enseignement et de recherche comme moteur d’innovation et sur un esprit de concertation accru », a souligné le président du conseil d’administration, Alexandre Nault, rappelant qu’à l’époque Sherbrooke souffrait de la délocalisation de plusieurs entreprises manufacturières et devait se réinventer.

« Impliqué depuis le début »

Les professionnels de Sherbrooke Innopole ont en moyenne effectué 650 interventions chaque année auprès d’entreprises des cinq filières-clés.

« Pour nous, Sherbrooke Innopole s’est impliqué dès le début du projet en 2017 et son rôle a été d’amener autour de la table les acteurs principaux afin que nous obtenions du financement des gouvernements. Toutes les initiatives nous ont menés à une aide de 30 M$ pour les cinq prochaines années. Nous en sommes très fiers », mentionne Luc Dionne, président et directeur général chez Tekna.

« Bien sûr, les résultats et réalisations partagés aujourd’hui ne sont pas garants du futur, a convenu Josée Fortin. Nos entreprises doivent d’ores et déjà relever des défis importants pour assurer leur croissance : recrutement et rétention de leur personnel, industrie 4.0, spectre d’une autre récession, etc. En même temps, les occasions d’affaires à l’exportation se multiplient avec notamment l’Accord économique et commercial global avec l’Union européenne et l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste. Notre équipe de professionnels continuera de soutenir nos entrepreneurs pour surmonter les difficultés et saisir les opportunités, en concertation avec nos partenaires locaux, régionaux, nationaux et internationaux. »

Quelques réalisations de Sherbrooke Innopole

• Développement d’une offre de financement complète, de l’amorçage à la croissance – une première au Québec pour un organisme paramunicipal ;

• Contribution notable au dynamisme entrepreneurial de Sherbrooke, via entre autres deux campagnes majeures de promotion de l’entrepreneuriat et son implication dans la création de l’Accélérateur de créations d’entreprises technologiques (ACET-Banque Nationale) et plus récemment de la première ligne Hub entrepreneur ;

• Création ou implication dans d’importants projets d’infrastructures, tels l’incubateur-accélérateur Espace-inc, le multilocatif scientifique Espace LABz et l’espace de cotravail Espace TI ;

• Développement des parcs/zones industriels, notamment l’extension du Parc industriel régional où 21 terrains ont été vendus depuis 2016 ;

• Mise sur pied/collaboration à de nombreux projets, formations et ateliers visant à atténuer les impacts de la rareté de main-d’œuvre, à l’échelle locale, régionale et internationale, dont trois éditions des Portes ouvertes sur l’industrie, le projet de rétention des étudiants J’adopte l’Estrie, etc.