Plus de 80 citoyens s’étaient déplacés pour poser des questions à M. Parenteau et connaître le plan de relance de la résidence, qui passera par la création d’un OBNL.

Résidence Sawyerville : un plan de relance présenté

COOKSHIRE-EATON – À l’occasion d’une séance d’information organisée par la FADOQ, l’ancien propriétaire de la Résidence Sawyerville Alain Parenteau a répondu aux questions des citoyens quant aux circonstances entourant la fermeture de son établissement ainsi que sur les possibilités de relance.

Près de 80 personnes ont assisté à la rencontre au centre communautaire de Sawyerville, ce qui témoigne de l’intérêt de la population pour conserver la présence d’une résidence pour personnes aînées à Sawyerville.

« Le but de la rencontre d’aujourd’hui était d’abord de faire une croix sur le passé et de se tourner vers l’avenir », explique le propriétaire déchu d’emblée. « Je pense que le village mérite d’avoir une résidence comme celle qu’on avait avant et la réponse des gens démontre qu’il y a un intérêt fort en ce sens. »

L’objectif immédiat étant de sauver la résidence, Alain Parenteau privilégie la solution de fonder un OBNL et de laisser son conseil d’administration s’occuper des tâches administratives le temps de redresser la situation, quitte à vendre la résidence à un propriétaire privé dans le futur.

« Je regarde beaucoup du côté de l’OBNL pour assurer la relance même si deux promoteurs privés m’ont approché pour reprendre la résidence », maintient-il. « C’est la réponse du milieu face à l’affront qu’ils ont subi avec la fermeture imposée sans recevoir d’explications claires. Les gens du village savent avec quelle humanité les résidents étaient traités et ils sont prêts à se mobiliser pour rétablir cette erreur. »

M. Parenteau veut amorcer cette étape cruciale de la relance et mettre son expérience à la disposition des futurs membres du conseil d’administration sans toutefois en faire partie. Un représentant de la Ville de Cookshire-Eaton a confirmé que la municipalité serait là pour épauler l’OBNL dans ses démarches de relance, ce qu’elle a fait à plusieurs reprises par le passé.

« Les gens du village ont été informés sur le fonctionnement d’un OBNL et de son conseil d’administration », relate-t-il. « La participation citoyenne bénévole serait évidemment requise, mais à voir la réponse des gens aujourd’hui et connaissant la qualité des gens de notre milieu, je crois qu’on va réussir à organiser quelque chose d’intéressant. »

« Des bénévoles peuvent être appelés à donner les médicaments aux résidents s’ils ont des ententes individuelles avec eux, tout en étant protégés par les assurances de la résidence et la CNESST en cas d’accident. L’OBNL peut aussi faire des profits, qui peuvent être réinvestis dans la résidence ou dans la communauté », laisse savoir M. Parenteau, qui peut compter sur l’aide d’une ancienne directrice de résidence pour conseiller le prochain directeur du conseil d’administration.

Si la relance s’avère être un succès, l’ancien propriétaire ne demandera pas à ses anciens résidents de revenir à Sawyerville, estimant qu’ils ont assez souffert lors du déménagement éclair qu’ils ont vécu et qu’un autre déplacement pourrait être de trop.

« C’est sûr que la porte est ouverte pour eux s’ils ont le désir et l’énergie pour revenir », assure-t-il. « Cependant, ce fut une expérience traumatisante pour la majorité d’entre eux et je ne voudrais pas leur faire vivre un déménagement à nouveau, ce qui peut avoir des conséquences graves chez les résidents atteints de démences. Je ne serais pas à l’aise de leur demander de revenir, mais ils seraient les bienvenus. »

Celui qui a administré la Résidence Sawyerville invite les candidats sérieux à venir le rencontrer à la résidence mercredi à 18 h afin de procéder à la fondation de l’OBNL ainsi qu’à l’élection de son conseil d’administration. « On veut remédier à la situation le plus vite possible pour permettre aux gens du village de garder leurs aînés ici. On veut que la demande de certification soit déposée avant les Fêtes », indique M. Parenteau, optimiste quant à la suite des choses.