C’est au tour de l’entreprise Bestar d’emboîter le pas avec une reprise graduelle des activités de l’usine de Lac-Mégantic.
C’est au tour de l’entreprise Bestar d’emboîter le pas avec une reprise graduelle des activités de l’usine de Lac-Mégantic.

Reprise en douce chez Bestar

L’entreprise Bestar emboîte le pas avec une reprise graduelle des activités de l’usine à Lac-Mégantic. Le retour de 55 employés, mis à pied temporairement, permettra de répondre à la hausse des ventes de bureau en ligne en raison du télétravail forcé.

Bestar se spécialise dans la fabrication de meuble de bureau, un marché en forte demande depuis le confinement. Pour plusieurs, le télétravail est devenu une toute nouvelle réalité. D’ailleurs un nouvel aménagement est parfois nécessaire pour éviter les mauvaises postures de travail et prévenir les douleurs chroniques.

« On a remarqué une forte demande pour le bureau à la maison. On a vu des choses que nous n’avions jamais constatées dans l’histoire. Les quantités demandées, des meubles avec beaucoup de visibilité et des ventes incroyables à des gens qui s’organisaient à la maison », s’étonne Martin Tardif, vice-président, développement des affaires et produits chez Bestar.

Il ajoute que c’est assez exceptionnel d’observer la tangente actuelle. Martin Tardif trouve que l’Amérique du Nord se débrouille plutôt bien en ce qui concerne le télétravail. 

Priorité de l’entreprise

La santé et la sécurité des travailleurs sont une priorité pour l’entreprise de Lac-Mégantic. Des mesures sanitaires ont été mises en place avant d’accueillir les employés de l’usine. Le télétravail reste cependant obligatoire pour les employés de bureau. 

L’horaire de travail a été modifié dans le but d’éviter les croisements entre les employés au moment de la rotation des quarts de travail.

Bestar a également fourni des masques et des visières à l’ensemble de ses travailleurs. Une procédure a été mise en place advenant la détection de cas potentiels de coronavirus. Les autorités provinciales et municipales ont été consultées avant de confirmer cette réouverture progressive.

« Nos employés se sont montrés favorables à la réouverture; ils nous soutiennent dans la reprise et leur engagement est remarquable », souligne Martin Tardif.

Soutenir l’économie locale

Afin de démontrer sa reconnaissance envers la communauté de la région de Mégantic, l’entreprise a distribué, au cours des dernières semaines, un montant global d’environ 50 000 $ à ses employés. En offrant des cartes-cadeaux LM, d’une valeur équivalente au dollar canadien, mais exclusive à la région, Bestar soutient du même coup l’ensemble de son personnel et les établissements commerciaux de la région.

D’ailleurs, l’entreprise encourage les autres entreprises à se joindre au mouvement et soutenir l’achat local en cette période de crise. 

« Nous sommes convaincus que, tous ensemble, nous sortirons plus forts de cette situation sans précédent », affirme M. Tardif.

En plus de cette distribution à saveur locale, Bestar remettra un montant de 2500 $ à Moisson Estrie et Moisson Québec.