Le gouvernement Legault ne s'attend pas à revoir de sitôt les 125 millions $ prêtés à Kruger dans son projet d'usine de fabrication de papiers tissu à Sherbrooke, annoncé en août 2018.
Le gouvernement Legault ne s'attend pas à revoir de sitôt les 125 millions $ prêtés à Kruger dans son projet d'usine de fabrication de papiers tissu à Sherbrooke, annoncé en août 2018.

Québec perd 125 M$ avec Kruger

La Presse Canadienne
La Presse canadienne
Chloé Cotnoir
Chloé Cotnoir
La Tribune
Le gouvernement Legault ne s'attend pas à revoir de sitôt les 125 millions $ prêtés à Kruger dans son projet d'usine de fabrication de papiers tissu à Sherbrooke, annoncé en août 2018.

Québec a profité de la mise à jour économique pour faire le point sur les pertes anticipées à l'égard d'investissements comme l'A220, Ciment McInnis et Kruger et qui s'élèvent à environ 1,4 milliard $. 

Rappelons qu’à l’été 2018, le gouvernement du Québec octroyait entre autres un prêt de 105 M$ sous forme de débenture à une filiale de Produits Kruger pour soutenir la construction de la nouvelle usine de Sherbrooke, un projet de 575 M$ devant créer 180 emplois.  

Rappelons également que Kruger a annoncé en septembre la fermeture de son usine de Sherbrooke dont la production était vouée au papier journal, aux papiers de spécialité et de pâte. Près de 200 travailleurs ont alors perdu leur emploi. Cette fermeture ne compromet en rien le projet de la nouvelle usine, assure toutefois l’entreprise.  

Autres placements, autres pertes

Selon le document présenté jeudi par le ministre des Finances, Eric Girard, la valeur du placement effectué par Québec dans l'ex-C Series de Bombardier a maintenant fondu de 1,04 milliard $, soit 434 millions $ de plus par rapport à la dernière évaluation. 

Depuis février dernier, l'État, par l'entremise d'Investissement Québec (IQ), détient 25 % du programme contrôlé par Airbus étant donné que Bombardier a quitté l'aventure, dans la foulée de son recentrage vers les avions d'affaires. 

Québec table également sur une «perte estimée» de 378 millions $ pour son investissement dans Ciment McInnis, l'exploitant de la cimenterie gaspésienne de Port-Daniel qui fait l'objet de rumeurs de vente imminente. 

Ce complexe d'environ 200 employés s'est accompagné d'une facture salée de 1,6 milliard $ en raison d'importants dépassements de coûts. La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a également injecté plus de 450 millions $ dans ce projet depuis 2014.