Karine Vallières

Québec confirme le prêt à l'entreprise Alliance Magnésium

Le gouvernement du Québec confirme un prêt de 4,1 millions $ à l'entreprise Alliance Magnésium d'Asbestos, pour l'achat d'équipements permettant la mise en activité de son usine pilote. Ce projet est évalué à 8,6 millions $.
Le prêt est accordé par l'entremise du Fonds de diversification économique de la MRC des Sources, a annoncé lundi matin la députée de Richmond Karine Vallières, au nom de la vice‑première ministre et ministre responsable des PME, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, Lise Thériault. 
L'attribution de cette aide financière gouvernementale, comme le dévoilait la semaine dernière La Tribune,  permettra à l'entreprise en démarrage d'effectuer les essais nécessaires pour confirmer la viabilité technique et économique de son projet, soit l'implantation d'une usine commerciale de magnésium métallique issu d'un procédé de production breveté et novateur, souligne-t-on dans un communiqué de presse.
Alliance Magnésium a mis au point et breveté une technologie pour la production de magnésium métallique à partir de résidus miniers. L'achèvement de l'installation d'une usine pilote et sa mise en activité d'ici la fin juin 2017.
La réalisation de travaux préparatoires aux phases commerciales à venir, comprenant les coûts d'acquisition d'équipement, de services-conseils ainsi que d'aménagement et de mise à niveau d'infrastructures.
L'entreprise prévoit implanter une usine commerciale de magnésium métallique en 2019 sur le site de l'ancienne usine de Métallurgie Magnola, à Danville. D'un coût estimé à près de 600 millions de dollars, cette usine aurait une capacité de production de 50 000 tonnes par an.