Pur Noisetier verse 41 000 $ pour la prévention du suicide

La fondatrice de Pur Noisetier, Geneviève Lagacé, tenait à soutenir la cause puisqu’elle a elle-même perdu un proche dans ces circonstances. « Quand j’avais 14 ans, mon père a mis fin à ses jours, il s’est suicidé. C’est certain que mon univers a basculé, car j’étais très proche de lui. J’ai pas compris son geste. J’aurais tellement aimé voir les signes et pouvoir l’aider. Je lui en ai beaucoup voulu », explique Mme Lagacé.

« Chez nous on ne parlait pas de suicide. Et mon père était quelqu’un qui aidait beaucoup les gens autour de lui. Il partait des nuits répondre aux appels de Secours-amitié. Les gens allaient le voir quand ils avaient envie de parler. On n’aurait jamais pensé qu’un jour il aurait besoin d’aide », ajoute celle qui souhaite que la campagne de financement actuelle, qui a débuté en juin, soit la première d’une longue série.

Pour soutenir la cause, Pur Noisetier a créé des duos de bracelets exclusifs vendus à 20 $ en ligne et dans plus de 300 pharmacies du Québec. Pour chaque duo vendu, 10 $ sont versés à un organisme.

Ainsi, 37 490 $ ont été versés à l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) et 3690 $ ont été versés à JEVI, soit l’ensemble des profits des ventes effectuées en Estrie. La première édition de la campagne de financement se terminera lors de la prochaine semaine de prévention du suicide en février. D’ici là, Pur Noisetier espère avoir amassé 50 000 $.

Geneviève Lagacé

L’ensemble des employés de l’entreprise s’investit dans la campagne et Coutier Pharma, responsable de la distribution des présentoirs dans les pharmacies, a renoncé à une part de sa commission pour contribuer à la bonne cause.

« Chez nous, on n’avait pas le droit de dire que mon père s’était suicidé. On disait plutôt qu’il était décédé d’un cancer. Ça a pris un bon dix ans avant que je puisse le nommer. On nous disait dans notre famille qu’on était fait fort et qu’on n’avait pas besoin d’aide. Mais moi j’aurais aimé avoir plus d’aide après la mort de mon père. C’est pour ça que j’ai décidé de soutenir la prévention du suicide. Pour contribuer à fournir de l’aide que je n’ai pas nécessairement reçue », raconte Mme Lagacé, ajoutant que d’autres proches ont pu traverser des périodes sombres grâce au soutien de JEVI ou de l’AQPS.

Fondée en 1997 par Geneviève Lagacé et son conjoint Patrick Lafond, Pur Noisetier a développé la première gamme commerciale de bijoux thérapeutiques en bois de noisetier 100 % naturel pour toute la famille.

L’entreprise produit annuellement environ 300 000 bijoux qui sont vendus au Québec, dans l’Ouest canadien, en Europe et en Nouvelle-Zélande.