Récession : la meilleure défense, c’est l’attaque

Pierre Théroux
Collaboration spéciale

Proximité PME présente des contenus qui mettent en valeur des approches et pratiques, d’ici et d’ailleurs, à la fois innovantes et inspirantes. À surveiller le samedi: des cas d’entreprises du Québec qui s’illustrent sur des enjeux importants du monde des affaires. 

***

La meilleure défense, c’est l’attaque, disent plusieurs analystes à propos d’un match de hockey. C’est aussi vrai dans le milieu des affaires, en particulier pour les entreprises qui traversent les périodes de récession en préférant rester sur la défensive. Au contraire, c’est probablement le meilleur moment pour passer à l’attaque, fait valoir un article du Harvard Business Review qui a analysé les meilleures stratégies adoptées pendant la dernière récession de 2008 ainsi que les crises du début des années 1980 et 1990.

Les entreprises qui ont augmenté leurs investissements en période de récession ont en effet enregistré une amélioration du rendement des capitaux propres, de la croissance des ventes et de leur valeur marchande pendant la phase de reprise. En revanche, les entreprises qui ont diminué leurs investissements ont montré une détérioration dans ces trois domaines.

La raison principale : les récessions sont inévitablement suivies d’expansions, qui durent généralement plus longtemps que les récessions. Malgré l’adversité indéniable en temps de récession, les dirigeants doivent considérer les récessions comme des opportunités pour notamment attirer de nouveaux talents ou déployer de nouvelles technologies.

Les entreprises peuvent en effet en profiter pour recruter des employés compétents qui se retrouvent sans emploi. C’est aussi le moment opportun de procéder à des fusions et acquisitions alors que la valeur des entreprises est en baisse et que des propriétaires veulent s’en départir. Enfin, dans la mesure où les gouvernements injectent des liquidités dans l’économie, et que les taux d’intérêt sont faibles, il pourrait être avantageux de contracter du financement à long terme.

12441210

Avec la participation de l’École d’Entrepreneurship de Beauce.