Un nouvel immeuble pourrait être construit en bordure de la rue Principale, à un jet de pierre de l’hôtel de ville, au cours des prochains mois.

Projets d’immeubles au centre-ville de Magog

Un nouvel immeuble pourrait être construit en bordure de la rue Principale, à un jet de pierre de l’hôtel de ville, au cours des prochains mois. Pour concrétiser son projet, le promoteur doit au préalable obtenir des modifications au zonage applicable à son terrain.

Pour quelqu’un qui naviguerait sur la rivière Magog, le futur immeuble aurait une hauteur de cinq étages. Mais, pour un passant marchant sur la rue Principale, le bâtiment semblerait avoir deux étages de moins.

Impossible pour l’instant de savoir quels sont les projets du promoteur exactement. Cela dit, tout indique que le rez-de-chaussée de l’immeuble accueillerait un ou des commerces et que les deux étages au-dessus auraient une fonction résidentielle.

« Ça fait un bout de temps qu’il est question de boucher le trou qu’on voit, sur la Principale, à cet endroit, lance Vicki-May Hamm. Ce qui est certain, c’est qu’un immeuble serait bien mieux que les vieilles fondations et la friche qu’on aperçoit sur place. »

Présentement, la réglementation municipale empêche la construction d’un immeuble de plus de 15 mètres de hauteur ou de plus de trois étages sur le terrain que possède le promoteur. Voilà pourquoi celui-ci a acheminé une demande de modification du zonage à la Ville de Magog.

« Le promoteur veut faire cinq étages et ça lui prend une dérogation pour ça, note Mme Hamm. Il aura aussi besoin d’une dérogation pour le paravent et la cage d’escalier, qui s’élèveront à un peu plus de 15 m. »

Les citoyens qui souhaiteraient émettre des commentaires relatifs au projet pourront se faire entendre à l’occasion d’une assemblée de consultation prévue le 13 février à l’hôtel de ville de Magog.

La 3e phase pour bientôtaux Îlots du Quai et Tourigny

Presque tous les espaces disponibles, à l’intérieur des Îlots du Quai et Tourigny, ont trouvé preneurs et l’homme d’affaires Gilles Bélanger se prépare à la prochaine phase de développement de son projet immobilier au centre-ville de Magog.

« Des clients potentiels, dont certains particulièrement intéressants, songent à s’installer dans le troisième immeuble de la série des Îlots, assure M. Bélanger. Ma cible est 2019 pour la livraison de cet autre projet. Il ne faut pas penser qu’on serait en mesure de construire et d’être prêt pour l’automne cette année. »

Un peu comme l’Îlot Tourigny, le futur immeuble accueillerait des commerces au rez-de-chaussée et des entreprises du secteur des technologies de l’information et des communications (TIC) aux deux étages supérieurs. La construction de condominiums est également envisagée.

« Pour les commerces et les entreprises des TIC, mon choix est arrêté, révèle Gilles Bélanger. Par contre, en ce qui concerne les condos, je ne suis pas sûr qu’on devrait en faire même si la demande est là. Vous savez, des condominiums, ça ne crée pas beaucoup d’emplois dans le milieu. »

Rappelons que l’Îlot Tourigny est un édifice de quatre étages, situé à l’angle des rues Saint-Patrice et Principale à Magog, dans lequel on retrouve notamment la compagnie Kezber et la Brasserie Les Enfants terribles.

Quant à l’Îlot du Quai, il a été aménagé à même l’ancien siège social de la compagnie Boréalis, qui est justement bordé par la rue du Quai.