Près de 90% des ménages québécois ont accès à internet

Le taux de branchement à internet des ménages québécois se chiffre à 88,2 pour cent en 2016, soit une augmentation significative en regard du taux de 2012 (81,6 pour cent), révèle le bulletin STI en bref diffusé mardi sur le site Web de l'Institut de la statistique du Québec, à partir des résultats de l'Enquête québécoise sur l'accès des ménages à internet.

Parmi les ménages branchés, 38,5 pour cent ont une connexion internet mobile, ce qui correspond également à un taux significativement plus élevé qu'en 2012 (19,6 pour cent).

Le taux de branchement est plus élevé dans les ménages aisés, qui ont des enfants, qui comptent au moins un membre détenant un diplôme d'études postsecondaires et qui vivent dans l'une des six régions métropolitaines de recensement du Québec.

La proportion de ménages branchés a augmenté pour tous les types de ménage entre 2012 et 2016, la plus forte hausse observée étant chez les ménages ayant un revenu dans le premier et le deuxième quartile.

Sur les 11,8 pour cent de ménages non branchés à internet en 2016, la très grande majorité expliquent qu'ils n'ont pas internet parce qu'ils n'en ressentent pas le besoin. Les autres raisons du non-branchement évoquées par ces ménages sont notamment reliées aux coûts et aux inquiétudes relativement à l'utilisation d'internet.

En outre, un ménage non branché sur 10 affirme qu'il a l'intention d'avoir accès à internet au cours des 12 prochains mois.