Spectre Média, Frédéric Côté

Plusieurs nouveaux restaurants et bars ouvriront leurs portes

Plusieurs nouveaux restaurants et bars ouvriront leurs portes prochainement au centre-ville de Sherbrooke.

Une rôtisserie portugaise s’installera dans les locaux laissés vacants par la boutique Le Rock sur la rue King Ouest, au centre-ville, à proximité de la Maison du cinéma. La rôtisserie portugaise Frango Well devrait ouvrir au printemps. Des travaux doivent d’abord être effectués dans les installations, des travaux qui doivent être approuvés par le comité consultatif d’urbanisme, compte tenu du caractère patrimonial de l’immeuble. Le projet est piloté par Sara Nunes, une Sherbrookoise d’adoption originaire du Portugal.

La Buvette du Centro ouvrira ses portes en mai au 117, rue Wellington Nord, voisine du Méchant Steak. Le Well Lounge, un nouveau bar, devrait voir le jour au 95 rue Webster, toujours au centre-ville.

Aussi, rappelons que le restaurant L’Gros Luxe ouvrait officiellement ses portes, mardi, sur la rue Wellington Sud. L’Gros Luxe Sherbrooke devient ainsi la 8e succursale de la populaire enseigne québécoise.

Pour son restaurant de Sherbrooke, le propriétaire Alex Bastide a choisi de s’installer dans le bâtiment qui hébergeait anciennement l’auberge de jeunesse Écobeat. Le restaurant possède 144 places à l’intérieur et profitera d’une terrasse d’une quarantaine de places pendant la période estivale.

Un projet de « bar clandestin » au sous-sol du bâtiment est également en développement. Les travaux ont aussi permis d’aménager 22 appartements à l’étage, qui sont pour la grande majorité déjà loués. Le projet a nécessité un investissement de près de 1,2 M$ et a directement mené à la création d’une trentaine d’emplois.

Par ailleurs, le Pub Chez Méo, situé sur la rue Dunant depuis des décennies, déménagera au 1262 King Ouest dans l’ancienne bâtisse du Bistro du Lac. Une demande a été envoyée à la Ville de Sherbrooke concernant l’ajout d’une terrasse à la suite du changement d’adresse.

Pendant ce temps au Carrefour

Le restaurant Shaker Cuisine & Mixologie occupera prochainement une portion des anciens locaux de Super C au Carrefour de l’Estrie. Il s’agit du 10e restaurant de la chaîne qui a vu le jour en 2015 dans la région de Québec.

Le restaurant, qui comptera 250 places assises à l’intérieur et 70 places sur la terrasse extérieure, se spécialise dans la confection de tartares et de cocktails. Dans le local d’une superficie de 5000 pieds carrés se trouveront aussi un immense bar central à 44 sièges et un salon privé. L’ouverture est prévue pour fin avril. La facture du développement devrait avoisiner 1,6 M$ et entre 60 et 70 emplois seront créés.

« Avec ses quelque 200 000 habitants, Sherbrooke représente un marché intéressant pour nous qui planifions ouvrir entre six et huit nouveaux restos au cours de 2018. Nous visons la clientèle étudiante et celle des gens d’affaires. Même si traditionnellement le night life se passait au centre-ville, nous croyons que le Carrefour de l’Estrie est un bon emplacement, car il est facile d’accès et il y a plusieurs espaces de stationnement », note Luc Beaumont, copropriétaire et directeur développement des affaires.

Des négociations seraient en cours avec de nouveaux locataires potentiels pour remplacer Sears au Carrefour de l’Estrie.

Ivanhoé Cambridge, qui est propriétaire du Carrefour de l’Estrie, détient six locaux anciennement occupés par Sears dans des propriétés exploitées à l’interne et trois dans des propriétés exploitées par des tiers, pour un total de neuf locaux dans son portfolio.

« Notre rôle est de constamment faire évoluer l’offre commerciale et la gamme de détaillants pour répondre aux besoins et aux attentes de nos consommateurs. Nous sommes présentement en pourparlers avec des locataires potentiels. Comme nous l’avons fait avec les espaces laissés vacants par Target, nous étudions différents scénarios pour chacun des centres en nous adaptant à la demande pour chaque marché. Le processus prend du temps, mais nous le voyons comme une opportunité à moyen et long terme », a expliqué Katherine Roux Groleau, conseillère principale aux Affaires publiques et communications.