Pier 1 a affiché une perte nette de 59 millions $US pour le dernier trimestre, alors qu’il avait du mal à attirer des clients dans ses magasins.  

Pier 1 se protège contre la faillite et fermera ses magasins canadiens

TORONTO — Le détaillant d’articles de maison Pier 1 Imports a annoncé lundi s’être placé sous la protection de la loi contre la faillite aux États-Unis et a précisé avoir l’intention de fermer tous ses magasins canadiens dans le cadre de son processus de restructuration.

La société établie au Texas a été confrontée à la concurrence accrue de la part de détaillants en ligne abordables comme Wayfair.

Pier 1 a indiqué qu’elle se mettait à la recherche d’un acheteur et qu’elle avait fixé la date limite pour recevoir des offres au 23 mars.

La société avait annoncé le mois dernier qu’elle fermerait 450 magasins.

Le site Web canadien de Pier 1 affiche maintenant un court communiqué annonçant les fermetures et remerciant les clients de leur fidélité.

Le détaillant a aussi entamé une procédure au Canada pour se protéger de ses créanciers. Le cabinet Osler, Hoskin & Harcourt LLP agit à titre de conseiller juridique canadien.

Dans un communiqué publié lundi, la société a annoncé qu’elle continuerait de fermer des magasins dans le cadre de sa procédure de faillite. L’entreprise, fondée en 1962, fermera également deux centres de distribution.

Une audience est prévue mardi à la Cour des faillites américaine du district Est de la Virginie. Dans l’intervalle, Pier 1 a déclaré que les prêteurs avaient engagé environ 256 millions $US en financement de débiteur en possession de ses biens afin qu’il puisse poursuivre ses activités pendant la procédure.

«Les actions d’aujourd’hui visent à fournir au Pier 1 plus de temps et de flexibilité financière alors que nous travaillons maintenant à libérer de la valeur pour nos parties prenantes par l’entremise d’une vente de la société», a affirmé dans un communiqué le chef de la direction et directeur financier de Pier 1, Robert Riesbeck. Ce dernier, qui a déjà effectué des redressements d’entreprises, a rejoint Pier 1 l’été dernier.

Les ventes de Pier 1 ont chuté de 13 % pour s’établir à 358 millions$US au cours de son dernier trimestre clos le 30 novembre. Il a affiché une perte nette de 59 millions $US pour le trimestre, alors qu’il avait du mal à attirer des clients dans ses magasins.