Les données d'une enquête menée par ManpowerGroup révèlent que six pour cent des employeurs comptent recruter des travailleurs au cours du prochain trimestre, soit de janvier à la fin de mars.

Peu d'employeurs prévoient recruter

Peu d'employeurs dans la région des Cantons-de-l'Est prévoient grossir les rangs de leur personnel au début de l'année prochaine.
Les données d'une enquête menée par ManpowerGroup révèlent que six pour cent des employeurs comptent recruter des travailleurs au cours du prochain trimestre, soit de janvier à la fin de mars.
En contrepartie, dix pour cent des répondants prévoient réduire leurs effectifs au cours du premier trimestre de 2017. Les autres employeurs interrogés, soit 84 pour cent des répondants, n'indiquent aucun changement en matière de dotation pour le trimestre à venir.
La firme Manpower conclut donc que le climat de recrutement sera modeste pour le début de l'année qui vient.
Une fois les données corrigées des variations saisonnières, la prévision nette d'emploi pour la région s'établit en fait à huit pour cent, ce qui représente une légère hausse d'un point par rapport au taux transmis pour le trimestre précédent, a précisé Brenda Gauvin, du bureau de Manpower à Brossard.
Il s'agit toutefois également d'un recul de trois points par rapport à l'an dernier, signalant un rythme d'embauche assez calme pour les prochains mois.
« De solides gains »
La tendance estrienne ne reflète cependant pas celle qui prévaudra ailleurs au Canada.
« Le climat d'embauche à l'échelle nationale s'annonce constant pour le premier trimestre 2017, sous la poussée de solides gains dans l'administration publique et dans le secteur manufacturier », a pour sa part déclaré Darlene Minatel, vice-présidente des opérations et comptes stratégiques de Manpower Canada.
« Certaines secteurs demeurent relativement faibles, mais le prix du pétrole effectue toutefois une remontée, la faiblesse du dollar canadien favorise l'exportation et l'Alberta reprend maintenant de l'énergie à la suite des feux de brousse de Fort McMurray. »