Le co-chef du Manoir Hovey Alexandre Vachon aime travailler dans la nouvelle cuisine de cet établissement cinq étoiles, situé à North Hatley. On l’aperçoit en compagnie de Jason Stafford et Mélissa Provencher, qui dirigent l’hôtel.

Pas de vacances pour le Manoir Hovey

Même s’il attire les touristes de l’étranger depuis des décennies, le Manoir Hovey a encore réussi à accroître son rayonnement ces dernières années. Et ses dirigeants, Jason Stafford et Mélissa Provencher, n’ont pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Ils annoncent d’ailleurs que leur auberge a fait l’objet de rénovations importantes, ces derniers mois, et que d’autres travaux seront effectués à court terme.

Les travaux complétés ces dernières semaines, au Manoir Hovey, représentent un investissement de plus de 1,5 million $. Entre autres, la cuisine du réputé établissement hôtelier a subi une cure de rajeunissement majeure, des chambres ont été rénovées, le revêtement extérieur en bois des deux pavillons principaux de l’auberge a été remplacé et des travaux électriques d’importance ont été réalisés.

Pendant les années à venir, Jason Stafford et Mélissa Provencher, projettent par ailleurs de remplacer la piscine de leur établissement, un projet plus ambitieux qu’on le croirait au premier coup d’œil, et d’ajouter quelques « suites luxueuses ».

« En refaisant la cuisine, on voulait créer un plus grand sentiment d’appartenance chez nos employés et leur offrir un milieu de travail plus ergonomique. Il y a une pénurie de main-d’œuvre dans le domaine hôtelier et notre nouvelle cuisine peut nous aider à attirer plus facilement des cuisiniers », explique Mme Provencher, laquelle agit à titre de directrice des opérations au Manoir Hovey.

Des cuisines plus attrayantes

Dans la foulée, cette dernière mentionne que la nouvelle cuisine du Manoir Hovey est aussi plus attrayante pour la clientèle de l’établissement. « Les gens sont curieux d’aller voir les chefs travailler et maintenant la configuration des lieux fait que l’endroit se prête mieux à des visites », souligne-t-elle.

Directeur général de l’auberge cinq étoiles, Jason Stafford laisse entendre que le recrutement va bon train depuis quelques mois. « On a accueilli des gens qui ont travaillé dans des établissements étoilés Michelin et des Relais et châteaux. On recrute des talents comme jamais », lance-t-il fièrement.

Le Manoir Hovey compte présentement deux co-chefs de cuisine. Alexandre Vachon est l’un d’eux. Il a été embauché il y a seulement huit mois. Il est enthousiaste lorsqu’il parle de son nouvel employeur et de son environnement de travail.

« Je ne connaissais pas le Manoir Hovey à l’origine, reconnaît M. Vachon. J’ai découvert ici plein de petits producteurs avec des produits intéressants pour nous. Nous avons aussi de l’espace, sur les terrains du Manoir, pour éventuellement produire des choses. Et c’est sans compter la nouvelle cuisine, qui nous permettra de fournir une plus grande clientèle encore », se réjouit-il.

Afin de faire croître le chiffre d’affaires du Manoir Hovey, les dirigeants du lieu ont dépensé des « sommes énormes » pour courtiser la clientèle internationale, ces dernières années, et leur pari semble avoir donné des résultats probants.

« Entre 2012 et 2018, on a doublé notre chiffre d’affaires. On a décidé de se positionner de façon claire comme un cinq étoiles et ça nous a beaucoup aidés. L’an dernier, on a par exemple réussi à avoir un taux d’occupation de 75 pour cent », confie M. Stafford avec une satisfaction apparente.