Well inc. n’a subi aucun changement pour le moment. En entérinant un budget de 26 M$ pour la revitalisation du centre-ville, le conseil municipal s’est engagé, lundi, dans la voie tracée par le précédent conseil pour la mise sur place du quartier de l’entrepreneuriat, tout en ajoutant plusieurs bémols.

Pas de holà pour Well inc.

Well inc. n’a subi aucun changement pour le moment. En entérinant un budget de 26 M$ pour la revitalisation du centre-ville, le conseil municipal s’est engagé, lundi, dans la voie tracée par le précédent conseil pour la mise sur place du quartier de l’entrepreneuriat, tout en ajoutant plusieurs bémols.

Le maire Steve Lussier a par ailleurs annoncé la création d’un comité de revitalisation du centre-ville pour assurer une plus grande transparence. Plusieurs élus, le directeur général et des organismes siégeront dans ce comité qui prendra forme en janvier. Aucune somme n’est attribuée à cette fin.

M. Lussier a prévenu que la somme réservée serait dépensée seulement si une entente intervenait avec le consortium responsable du projet du stationnement municipal et du Quartier général des entrepreneurs.

Concrètement, 20 M$ sont réservés pour le stationnement public, qui compterait entre 700 et 900 places. Une somme de 4 M$ servirait à aménager une place publique et 1 M$ serait consacré à la traverse ferroviaire reliant les rues du Dépôt et des Grandes-Fourches.

« J’ai rencontré la direction générale, le consortium d’investisseurs privés et de nombreux autres entrepreneurs, également intéressés à investir dans la revitalisation du secteur. Il s’agit d’un projet de partenariat entre la Ville et des promoteurs qui est évalué à plus de 70 M$ », dit Steve Lussier.

« Il ne s’agit pas d’un engagement à dépenser cette somme, mais plutôt à faire une demande de règlement d’emprunt qui nous permettrait d’aller de l’avant, si et seulement si une entente est conclue pour aller de l’avant avec le consortium d’investisseurs. Cette entente devra être approuvée par le conseil municipal. »

Le directeur général Yves Vermette a rappelé que le stationnement vise à desservir tout le secteur pour densifier la rue Wellington Sud. Dans le même sens, les deux tours projetées sur la rue Wellington Sud seront construites en même temps que le stationnement.

« Nous devions annoncer un budget d’immobilisation en continuant de travailler en parallèle avec le consortium. C’est comme si on ouvrait une marge de crédit, mais tant qu’il n’y a pas d’entente, nous n’irons pas piger dedans », dit M. Vermette.

L’échéancier pour en venir avec une entente, avant la fin du contrat d’exclusivité, est le 15 février.

Steve Lussier rapporte avoir rencontré plusieurs investisseurs qui sont intéressés à revitaliser le centre-ville. « Plusieurs m’ont envoyé des lettres d’intention. » Invité à chiffrer son nombre d’appuis, M. Lussier parle de trois ou quatre investisseurs qui se seraient commis.

Pourquoi avoir décidé de poursuivre le projet Well inc., pour lequel il souhaitait un moratoire en début de mandat? « Le consortium a réussi à me séduire parce qu’il est ouvert à revitaliser l’ensemble du centre-ville. »

Plusieurs élus ont mentionné que l’autorisation des 26 M$ n’était aucunement une autorisation au projet lui-même.