Pas de coop de sirop à Cookshire-Eaton

Cookshire - Les producteurs de sirop d'érable de Cookshire-Eaton ne s'uniront pas pour former une coopérative de production comme le souhaitait l'ancien maire Noël Landry.

Le projet est tombé à l'eau à la suite d'un manque de désir de collaborer de certains producteurs locaux. « Ça ne s'est pas concrétisé à cause du manque de soutien de certains réfractaires de longue date», confie M. Landry, qui ne s'est pas présenté aux dernières élections municipales de novembre dernier. «Ils ne voulaient tout simplement pas s'impliquer et désirent mener leurs affaires individuellement. »

De plus, certains producteurs sont trop âgés pour se lancer dans une telle entreprise. « C'est évident que ça fait partie de notre réalité. Ce fut un autre obstacle que nous avons rencontré », estime-t-il, d'un ton songeur.

L'ex-maire assure que les saisies de sirop d'érable menées par la FPAQ (Fédération des producteurs acéricoles du Québec) de 2012 à 2015 et les poursuites subséquentes n'ont pas joué de rôle dans l'échec de l'aboutissement du projet. « Ça n'a eu aucun impact, ni de près ni de loin. »

Les buts visés par la création d'une telle coopérative variaient d'économiques à touristiques. « On voulait se regrouper pour augmenter notre efficacité et ainsi stimuler l'activité économique agricole. L'économie de la ville en dépend, ajoute-t-il. En plus de générer davantage de revenus, cela nous aurait permis de développer notre secteur touristique en attirant des gens de plusieurs régions. »