La Ville de Sherbrooke amorce des procédures d’expropriation pour une résidence située au 391, chemin Labonté.

Parc industriel : la Ville en mode expropriation

La Ville de Sherbrooke amorce des procédures d’expropriation pour une résidence située au 391, chemin Labonté. Elle vise ainsi à permettre l’agrandissement du parc industriel.

Ces procédures d’expropriation surviennent après que la Ville eut autorisé le prolongement de la rue Robert-Boyd et l’ouverture de la rue Joseph-Louis-Mathieu, dans le parc industriel. La propriété en question est située dans l’emprise de la future rue Joseph-Louis-Mathieu. Elle devra donc être démolie. Le début des procédures à ce moment-ci permettrait une prise de possession en août 2018.

La Ville propose un dédommagement de 224 500 $, soit la valeur marchande de la maison (220 000 $) et une indemnité accessoire pour les inconvénients, entre autres le déménagement des propriétaires (4500 $). Une évaluation indépendante devra toutefois être réalisée.

Les dépenses totales, incluant la déconstruction du bâtiment et les frais afférents, s’élèveraient à 350 000 $.

Parmi les arguments inscrits dans le sommaire décisionnel de la Ville, il est considéré que la propriété en question est située dans une zone industrielle depuis plus de 25 ans. Le secteur du chemin Labonté constitue la prochaine phase d’expansion du parc industriel.

Négociations en cours

Même si les procédures sont lancées, des négociations seraient toujours en cours avec les propriétaires pour en arriver à une entente. « Nous privilégions toujours avoir une entente de gré à gré et travaillerons en ce sens. Dans le scénario où la Ville s’entendrait avec les propriétaires, la procédure sera abandonnée et un dossier d’acquisition serait présenté », lit-on dans les documents municipaux.

Les élus ont par ailleurs donné un avis de règlement pour l’acquisition du 375, chemin Labonté. L’entente intervenue de gré à gré entraîne une dépense de 315 000 $, soit 280 000 $ pour la maison et 35 000 $ pour les ennuis occasionnés. La résidence unifamiliale, construite en 1965, abrite une garderie.

La Ville a tenu compte de la présence de la garderie dans le prix offert pour qu’il permette de recréer un environnement similaire. Les maisons pouvant accueillir une garderie dans ce secteur sont peu nombreuses. La somme pour les ennuis occasionnés a donc été ajustée pour permettre certains travaux qui rendront la nouvelle résidence conforme.

Pour réaliser tous les travaux nécessaires dans le secteur, la Ville devra encore acquérir quatre propriétés résidentielles, toutes situées sur le chemin Labonté. La valeur des quatre propriétés, selon le rôle d’évaluation, est d’environ 860 000 $. Les dernières acquisitions pourraient survenir en 2019. Elles devront être considérées lors de la réalisation du budget 2019.