Monsef Derraji et la délégation d’entrepreneurs immigrants montréalais ont fait un arrêt à Espace-INC, mardi, lors d’une mission commerciale à Sherbrooke organisée par le RJCCQ.

Opération charme auprès des immigrants

Une douzaine d’entrepreneurs immigrants montréalais étaient de passage à Sherbrooke, mardi, dans le cadre de la tournée Entreprendre en région, lancée par le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ). La délégation d’entrepreneurs immigrants souhaitant entreprendre ou reprendre une entreprise en région parcourra le Québec au cours des deux prochaines années et Sherbrooke était son premier arrêt.

« Aujourd’hui marque le départ d’un projet très ambitieux qui vise à préparer des missions commerciales en région. Nous avons l’habitude au Québec de préparer des missions commerciales à l’international. On pense à la conquête des marchés aux États-Unis, en Europe, en Chine. Nous, on part à la conquête des régions », explique Monsef Derraji, président-directeur général du RJCCQ, ajoutant que les membres de la délégation ont, au total, 2,75 M$ de capital à investir dans l’une ou l’autre des régions québécoises.

Au cours de la journée, les participants ont visité des entreprises de la région et ont aussi découvert la structure d’accueil et les services en entrepreneuriat disponibles à Sherbrooke. Une visite de l’hôtel de ville et un cocktail en présence de l’ambassadrice du programme Entreprendre en région, Danièle Henkel, étaient aussi à l’agenda.

Six langues parlées

« L’idée est venue bien simplement. Nous avons tout un bassin d’entrepreneurs issus de la diversité dans la grande région métropolitaine qui aimerait connaître le potentiel des régions et s’établir en région. Ils ont souvent accès à des marchés à l’international et c’est parfois plus complexe maintenant pour eux d’avoir des opportunités d’affaires dans la région de Montréal », souligne M. Derraji qui ajoute que certains participants sont intéressés à acheter une entreprise en région, investir dans ces dernières ou démarrer de nouvelles entreprises.

Lebkir Safouani est un des entrepreneurs qui prend part à la mission dans l’optique de reprendre une entreprise en région.

« Le but de la visite est de mieux comprendre le climat d’affaires à Sherbrooke, une ville qui est très proche de Montréal finalement. Je suis là pour reprendre une entreprise. Alors si une entreprise cherche des investisseurs ou même des associés silencieux, je suis intéressé », note celui qui est CPA et fondateur de Safouani CPA inc.

Les entrepreneurs participants peuvent être issus d’une immigration récente ou peuvent être des immigrants de première, deuxième ou troisième génération. « Dans la délégation, on a six langues parlées », note M. Derraji pour illustrer la diversité du groupe.

Certains entrepreneurs étaient là pour faire connaître leurs produits et services dans la région, d’autres envisageaient d’ouvrir une succursale ou rencontrer des fournisseurs de services complémentaires aux leurs dans l’objectif de développer des partenariats.

Les membres de la délégation comme les membres de la communauté sherbrookoise ont exposé leurs meilleurs atouts.