Xavier Boilard, président d’Omnimed
Xavier Boilard, président d’Omnimed

Omnimed et Concerto s'attaquent aux problèmes de santé mentale

Omnimed et le Groupe santé Concerto unissent leur expertise technologique et médicale pour dépister l’apparition et l’aggravation des troubles anxieux et de la dépression qui se multiplient en ces temps de pandémie.

Les deux entreprises ont travaillé sur une offre de soins structurée avec les médecins de famille afin de bonifier la boîte d’outils cliniques numériques de nombreux professionnels de la santé qui utilisent le dossier médical électronique Omnimed.

« Un des défis de la santé mentale, entre autres avec la dépression, c’est qu’il ne suffit pas de passer un test de laboratoire pour avoir un résultat clair et tangible. Il faut donc s’assurer que les bonnes personnes posent les bonnes questions au bon moment. On a intégré des outils dans Omnimed comme le PHQ-9 qui est un outil d’évaluation et qui montre l’intensité de l’état dépressif », explique Xavier Boilard, président d’Omnimed.

L’ajout d’outils pour mieux déceler puis traiter les problèmes de santé mentale était réclamé depuis longtemps par les médecins utilisateurs de la plateforme Omnimed.

« C’était déjà une des demandes les plus importantes chez les médecins. C’était également une des premières trajectoires que l’on voulait développer, mais dans le contexte actuel, les besoins sont décuplés », fait valoir l’entrepreneur de Cookshire-Eaton.

La ministre de la Santé Danielle McCann révélait à ce propos mercredi que sept fois plus de Québécois rapportaient vivre de la détresse depuis le début de la pandémie.

« 15 % des gens ont rapporté vivre de la détresse. (…) On a beaucoup d’aînés qui vivent de l’isolement, beaucoup de travailleurs essentiels qui vivent de l’anxiété et beaucoup de familles dont la vie a été chamboulée. Malheureusement, la situation risque d’empirer et de se prolonger durant les prochaines semaines et même les prochains mois «, expliquait-elle, annonçant du même coup un « nouveau plan d’action COVID-19 », accompagné d’une enveloppe de 31 millions de dollars, pour soutenir les personnes souffrant de problèmes de santé mentale.

Au niveau fédéral, le premier ministre du Canada a annoncé le 3 mai un investissement majeur de 240 millions de dollars « pour l’élaboration, l’élargissement et le lancement d’outils virtuels en matière de soins et de santé mentale pour appuyer les Canadiens » .

Travail de coordination

Un des enjeux auxquels s’attaque la plateforme d’Omnimed est la mise en réseau des intervenants de la santé. Les problèmes de santé mentale sont un bel exemple de « problème complexe où les bonnes personnes doivent intervenir de façon coordonnée », souligne M. Boilard.

« Il y a un enjeu de médication, mais aussi de support adéquat. Qui va supporter la personne à quel moment et poser les bonnes questions? Concerto peut même intervenir en lien avec le cadre du travail de la personne qu’elle ait le bon encadrement », illustre l’entrepreneur.

« Ce n’est pas juste une question de médication », résume-t-il.

Omnimed et Concerto prévoient un blitz de formation dans les prochaines semaines afin que les professionnels de la santé utilisateurs de la plateforme soient le mieux outillés possible pour répondre à la demande grandissante de soins en santé mentale.