Les gens d’affaires Réjean Caouette, Gilles Poulin et Dany Sévigny se sont joints au président de la CCS, Claude Denis, à l’ex-président d’Odace, Patrick Pinard, et au maire Steve Lussier pour le Tournoi de golf de la Chambre de commerce de Sherbrooke.

Odace fusionne avec la CCS

Les membres d’Odace, anciennement la Chambre de commerce de Fleurimont, se joignent à la Chambre de commerce de Sherbrooke (CCS) mettant fin définitivement à une vieille rivalité entre les deux organisations. L’annonce a été faite dans le cadre de l’assemblée générale annuelle de la CSS, mercredi matin, juste avant le tournoi de golf annuel de la CSS.

« L’entente est que les membres d’Odace sont maintenant membres de la CCS. Aussi, Patrick Pinard et Patrick Rahimaly, respectivement ancien président et membre du conseil d’administration d’Odace, ont été élus au conseil d’administration de la CCS », a expliqué Claude Denis, qui a été reconduit comme président de la CSS pour une deuxième année.

Il restait environ 250 membres d’Odace, selon M. Pinard, et la vingtaine de membres qui a assisté à la dernière assemblée spéciale de l’organisme, mardi, a voté unanimement pour la fusion avec la CCS.

« On fait un pas en avant pour l’unification de la ville. Le conseil d’administration et moi, ancien président d’Odace, on est venus à la conclusion que ça devenait difficile de maintenir en vie une structure qui, pratiquement, remplissait le même mandat que la CCS, mais sur un plus petit territoire. Ça va nous dégager de la gestion de structure et nous travaillerons maintenant avec le conseil d’administration de la CCS à défendre les intérêts des commerçants », a souligné M. Pinard.

Rappelons qu’en mars 2015, les membres de la CCF avaient voté contre une fusion avec la CCS. En décembre 2015, alors que la CCF devenait Odace, l’organisation comptait 350 membres. En 2014, on parlait de 625 membres.

Les tensions entre les deux chambres de commerce ont fait les manchettes par le passé. Notamment parce que la CCS reprochait à la CCF de faire de la sollicitation de nouveaux membres sur son territoire, d’organiser des activités sur son territoire et d’installer son siège social sur son territoire.

« La vieille rivalité, ça fait partie de l’histoire, mais on n’en est plus là », note M. Denis. 

« J’ai côtoyé Claude Denis dans la dernière année et je me suis rendu compte qu’on avait des atomes crochus et des objectifs communs. On a donc choisi de travailler ensemble », ajoute M. Pinard.

Bilan annuel

Selon ses états financiers, la CCS a généré 489 766 $ de revenus et un profit de 36 034 $, une hausse de 4 et 39 pour cent respectivement si on compare à l’année précédente. Au cours de l’année financière se terminant le 30 avril 2018, ce sont plus de 2800 personnes qui ont participé à des activités proposées par la CCS et 1264 personnes ont participé à des activités proposées par la Jeune chambre de commerce de Sherbrooke pour un total de 4064 participants. Sept formations ont notamment été offertes, 20 conférences, sept activités de réseautage, un tournoi de golf, un cocktail du Nouvel An, un gala reconnaissance, et 50 visites d’entreprises ont été effectuées dans le cadre du programme Un emploi en sol québécois. L’achat local, l’aéroport de Sherbrooke, la pénurie de main-d’œuvre, la Well Sud ont notamment été au cœur de préoccupation de la CCS, selon sa direction.